Marchés français ouverture 23 min

Pourquoi cette fintech néerlandaise a fait des débuts éclatants en Bourse

1 / 2

Pourquoi cette fintech néerlandaise a fait des débuts éclatants en Bourse

Adyen, start-up dans le paiement en ligne, a presque doublé sa valeur depuis son introduction, mercredi 13 juin, à la Bourse d'Amsterdam. Ayant pour clients, Uber, Netflix et Facebook, elle est valorisée 13,4 milliards d'euros.

La "licorne" Adyen, valorisée 7,1 milliards d'euros à son introduction, n'a pas déçu les analystes financiers. Introduite mercredi 13 juin à 240 euros, l'action a grimpé à 400 euros à l'ouverture de la cotation à la Bourse d'Amsterdam, après avoir atteint un pic de 500 euros en fin de matinée. Le cours de l'action, qui cotait 456 euros, en début d'après-midi, ce 14 juin, valorisait la fintech néerlandaise à plus de 13,4 milliards d'euros.

Cette introduction en Bourse d'une des start-up technologiques les plus prometteuses en Europe, est la plus importante à Amsterdam depuis celle de la banque néerlandaise ABN Amro.

Basée à Amsterdam, Adyen offre une plateforme technique de paiement numérique et sécurisé se connectant directement à Visa, Mastercard et à d'autres méthodes de paiement, pour de grands clients multinationaux comme Facebook, Uber, Netflix, Spotify ou encore Linkedin et Microsoft. Elle assure notamment la sécurisation des paiements par mobile. Elle rivaliserait avec les géants des solutions de paiement en ligne que sont le groupe munichois Wirecard et l'anglais Worldpay.

La start-up n'a mis sur le marché que 12% de ses actions

En 2017, le spécialiste du paiement numérique a traité l'équivalent de 122 milliards de dollars de transactions et dégagé 1,14 milliard de dollars (972 millions d'euros de chiffre d'affaires), en progression de 400 millions de dollars (340...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi