La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 647,17
    -861,70 (-1,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Pourquoi la Russie veut remplacer la Station spatiale internationale ?

Céline Deluzarche, Journaliste
·1 min de lecture

« Nous ne pouvons pas risquer la vie de nos cosmonautes. » C’est la justification avancée par le vice-premier ministre russe Iouri Borisov pour justifier le désengagement de Moscou de la Station spatiale internationale (ISS) en 2025. « La structure et le métal vieillissent, ce qui peut entraîner des conséquences irréversibles et même conduire à la catastrophe », a-t-il ajouté lors d’une interview à la télévision. Selon l’agence spatiale russe Roscosmos, l’accord de la Russie avec ses partenaires internationaux sur l’ISS expire en 2024. Les modules techniques russes auront alors « atteint la limite de leur durée de vie », et la Russie ambitionne de déployer sa propre station spatiale pour la remplacer, rapporte la BBC.

La nouvelle station spatiale russe serait construite par Energia, la plus grande entreprise spatiale russe, pour un coût de 4 milliards d’euros (soit 25 fois moins que l’ISS). Selon Iouri Borisov, elle orbiterait à une altitude « plus haute » que l’ISS, afin de mieux observer les pôles, l’Arctique étant une région stratégique pour la Russie.

Lancée en 1998 par la Nasa et l'agence spatiale fédérale russe, la Station spatiale internationale avait au départ été conçue pour une durée opérationnelle de 15 ans. Mais la fin de son exploitation est sans cesse repoussée, malgré des critiques croissantes sur son coût (3 à 4 milliards de dollars par an pour la Nasa).

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura