La bourse ferme dans 1 h 35 min
  • CAC 40

    6 716,88
    +47,91 (+0,72 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 960,17
    +25,73 (+0,65 %)
     
  • Dow Jones

    33 779,26
    -73,27 (-0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,0387
    +0,0053 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 775,30
    +11,60 (+0,66 %)
     
  • BTC-EUR

    16 222,93
    +269,03 (+1,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    399,89
    -0,81 (-0,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,99
    +2,79 (+3,57 %)
     
  • DAX

    14 386,16
    +30,71 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 583,01
    +71,01 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    11 018,09
    +34,31 (+0,31 %)
     
  • S&P 500

    3 954,38
    -3,25 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    27 968,99
    -58,85 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    18 597,23
    +392,55 (+2,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,2004
    +0,0054 (+0,45 %)
     

Pourquoi Renault rêve de casser le moule du Kangoo électrique

Image © Renault

En partant d’une feuille blanche, Renault cherche à créer un véhicule utilitaire électrique pour la ville, pas plus encombrant que le Kangoo mais nettement plus logeable. Et surtout, 30 % moins cher à exploiter.

L’annonce de la création de la coentreprise Flexis, autour du projet Renault FlexEVan est passée quelque peu inaperçue, hier. Il faut dire que les observateurs ont eu leur compte de nouvelles appellations à digérer. Aux côtés des marques Renault, Alpine, Dacia et Mobilize (elle-même de création récente), le Groupe Renault réorganise en effet ses activités autour de six entités internes appelées Ampère (pour les voitures électriques), Horse (pour les hybrides), Power (pour les moyens de production) et The Future is Neutral (pour les activités de l’économie circulaire). Une répartition pas facile à appréhender, puisque les contours précis de ces chapelles n’ont pas été révélés lors de la conférence donnée par le Directeur général Luca De Meo et le Directeur financier Thierry Piéton.

Tout aussi confus est Flexis, un “partenariat” que le Groupe Renault “a l’intention de créer avec un acteur majeur du secteur ayant une activité complémentaire”. Le nom de ce partenaire n’est pas révélé, mais Renault précise que l’objectif de cette association est de partager les coûts de développement d’un véhicule utilitaire électrique qu'il range sous l’appellation FlexEVan. Vous suivez toujours ?

Renault prépare un utilitaire plus rentable et plus durable que le Kangoo électrique

A l’horizon 2026, Renault entend commercialiser sous le nom de FlexEVan (prononcez “Flexy Van”, un jeu de mots astucieux) un véhicule dont la mécanique purement électrique sera contenue dans l’épaisseur du plancher, afin de libérer la surface utile maximale et de faciliter l’échange de la caisse arrière. Une architecture dite “skateboard design”, dont la logique autant que l’appellation évoquent d’innombrables projets similaires imaginés ces trente dernières années par quantité de constructeurs. La différence ? Renault pourrait bien être le premier à concrétiser cette approche de pure logique, qu’il complète par la promesse d’une “mise à jour continuelle” des logiciels embarqués. Autant pour prolonger la dur[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi