La bourse ferme dans 1 h 5 min
  • CAC 40

    6 220,70
    +55,59 (+0,90 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,68
    +38,22 (+0,97 %)
     
  • Dow Jones

    34 005,12
    +183,82 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,2016
    -0,0025 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    +13,90 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    46 088,70
    -883,38 (-1,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 269,96
    +7,00 (+0,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,86
    -0,81 (-1,29 %)
     
  • DAX

    15 185,73
    +56,22 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 904,19
    +44,32 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    13 814,95
    +28,68 (+0,21 %)
     
  • S&P 500

    4 150,19
    +15,25 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3923
    -0,0014 (-0,10 %)
     

Pourquoi le prix du poulet va sans doute grimper

·1 min de lecture

Les coûts de production ont augmenté de 9%, mais la grande distribution n’a pas répercuté complètement cette hausse.

Mauvaise nouvelle pour ceux qui apprécient de manger régulièrement du poulet. Il faudra bientôt sans doute régler une addition un peu plus élevée. Selon un article publié par BFM TV mardi 9 mars, les prix pourraient augmenter. En effet, l’interprofession volaille de chair alerte sur une hausse des coûts de production de 9% en raison de l’augmentation du prix des matières premières. Pour l’instant, dans les supermarchés la hausse ne se ressent pas complètement pour les consommateurs.

L’alimentation des volailles, qui représente jusqu’à 65% du coût de production, a en effet connu une hausse sensible ces derniers mois. En février, on observe ainsi une hausse de 24,2%. Selon l’Institut Technique de l’Aviculture (ITAVi) , la hausse pourrait ainsi être de 20% sur le premier semestre par rapport à l’année précédente. Or, ces prix devraient finir par se répercuter sur les prix à la consommation. Dans la filière volaille, le contrat entre l’éleveur et l’abattoir est en effet directement connecté au prix des matières premières.

>> A lire aussi - Lidl espère arriver à “100%” de poulets Made in France

Mais, pour l’instant, le secteur de la grande distribution refuse de répercuter l’ensemble de l’augmentation. L'Association Nationale interprofessionnelle de la Volaille de chair (ANVOL) évoque une nécessité d’augmenter le tarif de 9%. Des propos confirmés par Gilles Huttepain, vice-président de la Fédération des Industries Avicoles (FIA). "Il y a eu une première hausse début janvier et une seconde (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Carte Avantage Senior : réductions et prix
Nintendo Switch : Derniers jours pour vous procurer le jeu Super Mario 3D All Stars
Sète : il fait enlever son compteur Linky, mais se retrouve sans électricité
Bouygues Telecom augmente à nouveau le prix d'un de ses forfaits, sans refus possible
Quel contrat résilier en loi Hamon et comment le résilier ?