Marchés français ouverture 6 min
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1366
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    24 939,30
    +811,45 (+3,36 %)
     
  • BTC-EUR

    37 007,38
    +392,33 (+1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    999,58
    +4,83 (+0,49 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     

Pourquoi pouvoir résilier son assurance emprunteur à tout moment bouleverse le marché

·2 min de lecture

La proposition de loi pour un accès plus juste, plus simple et plus transparent au marché de l’assurance emprunteur pourrait faire économiser jusqu'à 15.000 euros en permettant la résiliation du contrat à tout moment.

"C'est une mesure de pouvoir d'achat qui ne coûte pas un euro à l'Etat". Avec ces mots, la rapporteure de , Patricia Lemoine (Agir), conclut la première lecture à l'Assemblée nationale. Adopté à 61 voix contre 1, le texte offre notamment la possibilité aux emprunteurs de changer d'assureur à tout moment. Une proposition qui pourrait par ricochet mettre fin au quasi-monopole des banques: en 2019, ces dernières avaient ainsi vendu 88% des assurances emprunteurs. Un marché qui pèse plus de 10 milliards d'euros en France.

Jusqu'à 15.000 euros d'économies

Jusqu'à présent, les assurés ne pouvaient changer d'organisme d'assurance emprunteur que durant les douze premiers mois du contrat, ou chaque année, à la date de sa signature. Une opportunité qu'ont peu saisie les consommateurs, en raison d'une résiliation difficile. "Cette proposition de loi permettrait de mettre fin aux manœuvres dilatoires des banques, explique Matthieu Robin, chargé de mission au secteur financier chez UFC-Que Choisir, interrogé par Challenges. Elles bloquaient les assurés en prétextant un problème d'adresse dans les papiers ou en répondant trop tard." Un constat partagé par Eric Maury, PDG de April et porte-parole de l'Association pour la promotion de la concurrence en assurance des emprunteurs (Apcade): "Tous les interstices qui existaient dans la loi avaient permis aux banquiers d'empêcher la libre concurrence." La proposition de loi prévoit désormais une sanction en cas de dépassement du délai légal de réponse de 10 jours: 15.000 euros d'amende. . "Pour une assurance automobile, cette marge est de 21%." Toujours d'après l'association de consommateurs, ce changement d'assurance libre pourrait faire économiser aux emprunteurs jusqu'à 550 millions d'euros par an. Pour une assurance de prêt immobilier, "les assurés pourraient économiser jusqu'à 15.000 euros pour un couple d’emprunteurs âgés de 55 ans venant de souscrire un prêt de 200.000 euros sur 20 ans. Entre 5.000 à 6.000 euros en moyenne." Ber[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles