Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 058,12
    -7,14 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0034 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    2 334,50
    -2,70 (-0,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 573,89
    +1 556,04 (+2,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 441,84
    -26,26 (-1,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,76
    +0,89 (+1,16 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 900,27
    +164,23 (+0,98 %)
     
  • S&P 500

    5 298,92
    +31,08 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2736
    +0,0038 (+0,30 %)
     

Pourquoi vous pourriez bientôt vous laver les mains à l’eau froide au bureau

YakobchukOlena / iStock

Après avoir pris le métro, après avoir été aux toilettes, après manger… Se laver les mains est indispensable pour notre hygiène et notre santé. Si vous aviez tendance à vous laver les mains avec de l’eau chaude, vos habitudes vont peut-être être bousculées par ce décret qui autorise les entreprises à couper l’eau chaude des robinets au travail.

Et pas de panique car l’eau chaude ne réduit pas davantage les bactéries que l’eau froide. Vous aurez donc les mains tout aussi propres même après avoir utilisé de l’eau froide.

Le Code du Travail prévoit que de l’eau à température réglable soit disponible sur les lieux de travail mais un décret du 24 avril 2023 vient changer cette loi. Désormais, pour des raisons d’économie d’énergie, votre employeur a le droit de couper l’eau chaude. "L'employeur peut, après avis du comité social et économique, s'il existe, mettre à disposition des travailleurs, sur leur lieu de travail, de l'eau dont la température n'est pas réglable" prévoit l’article 1 du décret n° 2023-310 du 24 avril 2023. Cette coupure d’eau chaude n’est envisageable que si l’application de cette loi ne révèle "aucun risque pour la sécurité et la santé des travailleurs du fait de l'absence d'eau chaude sanitaire et en tenant compte des besoins liés à l'activité éventuelle de travailleurs d'entreprises extérieures."

Aussi, certains lavabos ne sont pas concernés et il sera donc toujours possible d’obtenir de l’eau chaude : les lavabos du local d'allaitement, ceux du local de restauration (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite