La bourse ferme dans 56 min
  • CAC 40

    6 680,30
    -32,18 (-0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 945,01
    -17,40 (-0,44 %)
     
  • Dow Jones

    34 160,02
    -187,01 (-0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0419
    +0,0014 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 748,00
    -6,00 (-0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    15 518,66
    -490,40 (-3,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,03
    -2,26 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,74
    -0,54 (-0,71 %)
     
  • DAX

    14 426,59
    -114,79 (-0,79 %)
     
  • FTSE 100

    7 492,01
    +5,34 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    11 142,94
    -83,41 (-0,74 %)
     
  • S&P 500

    3 997,39
    -28,73 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2051
    -0,0040 (-0,33 %)
     

Pourquoi cette piscine flambant neuve n'ouvrira finalement pas ses portes

Pixabay

Tout était quasiment prêt, le bassin olympique, les bassins annexes, les vestiaires flambant neufs… Mais le stade nautique de Mérignac, en Gironde, qui devait être livré le 19 décembre, n'ouvrira finalement pas ses portes aux nageurs. Le juge des référés du tribunal administratif de Bordeaux vient de suspendre, le 24 octobre, le permis de construire, après deux ans de travaux, relate 20 Minutes, jeudi 3 novembre.

Le juge a en effet pris en compte les recours déposés par les riverains opposés au "WaterJump", proposant des toboggans extérieurs. Des habitants d'une zone résidentielle proche de l'infrastructure craignant des nuisances sonores importantes ont déposé plusieurs recours depuis l'été 2020. Or, aucune étude d'impact sur le bruit occasionné par l'utilisation de ces toboggans n'a été menée. Celle-ci est obligatoire quand la surface est supérieure à 10 hectares or, sans le stade voisin (déjà existant), l’équipement nautique est d’une superficie inférieure.

Mais quel est le périmètre à retenir ? Alain Anziani, maire de Mérignac et président de Bordeaux métropole, affirme s'être remis à l'État. "L’autorité environnementale nous a écrit, deux fois, pour nous dire qu’il fallait s’en tenir au foncier du stade nautique", précise-t-il à nos confrères. "Mais moins d’un an plus tard, le tribunal juge l’inverse, s’étonne l'élu, le 14 septembre 2022, en considérant que l’autorité environnementale aurait commis 'une erreur de droit', en dispensant le projet d’une d’étude d’impact." Et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le pouvoir d’achat immobilier en chute libre, comment partager ses abonnements aux plateformes de streaming… Le flash éco du jour
Il remporte le jackpot au Loto mais ne le dit pas à sa famille pour une drôle de raison
Plus de 23.000 euros : cette commerçante reçoit une facture d'électricité exorbitante
Twitter a propulsé ma carrière mais j'ai envie de quitter le réseau social, voici pourquoi
Flambée des prix de l'énergie : cette commune alsacienne mise sur l'autoconsommation collective