La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 623,10
    +737,80 (+1,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Pourquoi Nissan est toujours un boulet pour Renault

·2 min de lecture

Nissan prévoit une perte nette de 4,2 milliards d'euros sur l'année fiscale, Mitsubishi Motors de 2,6 milliards. Renault, qui va dévoiler des mauvais résultats 2020 le 19 février, annonce un impact négatif de Nissan dans ses comptes trimestriels de 123 millions.

t ? Le constructeur automobile japonais a certes revu à la baisse ce mardi ses prévisions de pertes annuelles. Il n’empêche. La firme de Yokohama - dont le français détient 43,4% des parts - escompte une perte nette de 530 milliards de yens (4,2 milliards d'euros) sur l’exercice fiscal en cours (1er avril 2020-31 mars 2021), contre une prévision précédente à -615 milliards de yens (4,85 milliards d’euros). Il prévoit par ailleurs . Soit une marge négative de 2,7%. Le directeur général de , Makoto Uchida, a réaffirmé ce mardi l'objectif d’un retour à la rentabilité pour 2021(1er avril)-2022 (31 mars).

Ces résultats n’en restent pas moins lourdement négatifs. Mitsubishi Motors (MMC), le troisième membre de l’Alliance franco-japonaise, a pour sa part annoncé en début de mois qu’il escomptait une perte nette de 330 milliards de yens (2,6 milliards d'euros) sur l’année fiscale d’avril 2020 à fin mars 2021. Ainsi qu’un déficit opérationnel de 100 milliards (790 millions d'euros)…. Soit presque 7% du chiffre d’affaires !

Honda, Suzuki, Toyota font des bénéfices

Ces prévisions contrastent avec celles de leurs compatriotes japonais comme Honda, qui prévoit ce mardi un bénéfice net annuel de 465 milliards de yens (3,7 milliards d'euros) sur l’année fiscale en cours. Suzuki, spécialiste des petits véhicules, vise les 110 milliards (870 millions d'euros). Toyota n’a pas encore annoncé sa dernière prévision. Elle était en novembre dernier de 1.420 milliards de yens (11,6 milliards d'euros) de profit net sur l’année 2020-2021 expirant à la fin du mois prochain… Un record toutes marques.

Sur l’année calendaire 2020, les ventes mondiales de Mitsubishi Motors on d'ailleurs fortement dégringolé de 33% à moins de 820.000 unités, celles de Nissan de 22% à 4 millions. Renault de son côté avait fait part d'une chute de 21,3% à 2,9 millions. Ainsi au total, les ventes de l' se sont affichées en recul de 24% à 7,7 millions l’an dernier.Toyota, redevenu numéro un, avait reculé seulement de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi