Publicité
Marchés français ouverture 7 h 12 min
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -93,01 (-0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0943
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 680,60
    -863,63 (-1,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 334,14
    -8,18 (-0,61 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

Pourquoi il ne faut plus porter de mascara waterproof selon un professionnel de santé

Macniak

Du mascara volumateur, au mascara recourbant en passant par celui qui allonge les cils, il existe une grande variété de mascaras sur le marché de la cosmétique. Ancré depuis la nuit des temps dans la routine make-up des femmes, le rimmel est gage de volume et de longueur (entre autres). Mais le mascara qui coule, qui colle nos cils entre eux et qui fait des paquets en agace plus d'une (à juste titre). C’est pourquoi nous sommes nombreuses à nous tourner vers d’autres techniques tout aussi efficaces comme des extensions et rehaussements de cils. Malheureusement, ces prestations sont souvent chères, et donc pas accessibles à toutes. Les mascaras waterproof se dessinent comme un bon compromis entre résultat qualitatif et accessibilité. Cependant, celui qui assure un résultat qui tiendra tout au long de la journée ne serait visiblement pas sans danger, selon les dires d’une optométriste originaire de Toronto.

À la mode, les adeptes de maquillage l'adoptent pour leur séance de sport ou pour se rendre à la piscine afin "d’être on fleek" qu’importe la situation. On les aime, on les adore mais le docteur Alexa Hecht nous met en garde concernant leur utilisation. En effet, mieux vaut savoir ce que l’on applique sur son visage.

Comme le souligne la spécialiste des yeux : "Utiliser du maquillage waterproof autour des yeux est fortement déconseillé". Celui qui engendre irritations et sécheresse des yeux pourrait "rester coincé autour de ces derniers, en obstruant les glandes sébacées". On (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite