Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 152,16
    +2 274,04 (+3,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,53
    +46,63 (+3,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Pourquoi vous ne devriez plus culpabiliser de prendre des vacances !

Stefan Schweihofer/Pixabay

À qui cela n’est-il jamais arrivé ? Vérifier ses emails pendant les vacances ou répondre à un collègue alors que vous êtes sur la plage. Et pourtant, vous êtes bien en congé ! Selon une étude de la plateforme d’apprentissage ELVTR, citée par le site Stylist, plus de deux tiers des Britanniques continuent de travailler pendant leurs vacances. Pire, parmi les interrogés, près des trois quarts se sentent coupables. Dans le même temps, les recherches par mots-clés «se sentir mal de partir en vacances» sur Google ont explosé de 126%.

La plateforme de vidéos TikTok indique même avoir répertorié plus de 11,5 millions de recherches avec les mots «se sentir coupable d’avoir posé un jour de congé». Beaucoup de salariés dans le monde se sentent donc coupables de partir en vacances. Mais ces résultats n’ont rien de surprenant quand un interrogé sur quatre déclare être invité par son patron à vérifier ses emails pendant ses congés. Près d’un quart des salariés avouent aussi être «bombardé» de messages liés au travail alors qu’ils sont loin du bureau.

Pourquoi avoir si peur de prendre des vacances ? Près de quatre Britanniques sur dix estiment qu’il n’y a personne dans l’entreprise capable de faire leur travail à leur place. Environ 5% craignent en revanche de perdre leur emploi en cas de non-réponse à des sollicitations, par exemple. Interrogé par Stylist, l’expert en voyage chez Go2Africa déplore que l’on vive «dans un monde qui glorifie le travail 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7» et où (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des salariés rémunérés pour faire du bénévolat ? C’est possible !
Télétravail : une grande banque licencie des salariés qu’elle accuse de faire semblant
Euro 2024 : devenez imbattable face à vos collègues dans les concours de pronos
Salaire des fonctionnaires, Smic... les mesures du Nouveau Front populaire en matière d’emploi
Prestation de service : définition, obligation et contrat