La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 184,82
    -29,08 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,16
    -5,43 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,58 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0647
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 944,90
    +5,30 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 928,36
    +35,72 (+0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    565,87
    -2,18 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,33
    +0,70 (+0,78 %)
     
  • DAX

    15 557,29
    -14,57 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,91
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,18 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    32 402,41
    -168,62 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 057,45
    +402,04 (+2,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,2240
    -0,0054 (-0,44 %)
     

"Pourquoi ne pas avoir tenté de m’éviter ?" : le désarroi de la victime de l’affaire impliquant Marwan Berreni

David Niviere/ABACAPRESS.COM

Huit côtes cassées, une fracture du bassin, une autre de la clavicule droite, des hématomes et des problèmes au foie et aux poumons : c’est le bilan des blessures dont souffre Sandra après avoir été renversée début août par un véhicule qui appartiendrait à Marwan Berreni (Plus belle la vie).

Hospitalisée pendant trois semaines, la victime, qui promenait son chien lors du drame survenu à la sortie d’une boîte de nuit, est aujourd’hui en rééducation dans un centre spécialisé. "Au début, on ne se rend pas compte car les médicaments font beaucoup dormir. Depuis que je peux remettre un pied devant l’autre, les journées sont très longues", confie au Parisien/Aujourd’hui en France celle qui ne peut toujours pas rester longtemps debout.

Cette maman d’un enfant de six ans, qui ne communique avec lui que par téléphone du fait de son état, ne cache pas que les conséquences psychologiques de l’accident sont difficiles à surmonter. Elle raconte ainsi la "baisse de morale systématique" lorsqu’elle se retrouve seule dans sa chambre et les nombreux moments pendant lesquels elle "broie du noir". Elle reste d’ailleurs hantée par l’accident dont "les images tournent en boucle dans sa tête". Près d’un mois après les faits, elle s’interroge toujours sur les circonstances du drame. "J’ai vu la voiture arriver droit sur moi. Pourquoi ne pas avoir tenté de m’éviter ?".

Affaire Marwan Berreni : la colère de la victime

Encore "perturbée" aujourd’hui par les phares de voitures, elle décrit l’après-accident comme un deuil, avec les mêmes étap...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi