La bourse ferme dans 5 h 48 min
  • CAC 40

    6 272,92
    -85,82 (-1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 661,44
    -46,95 (-1,27 %)
     
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • EUR/USD

    1,0714
    +0,0017 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 857,20
    +9,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    27 336,31
    -1 264,97 (-4,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,02
    -20,85 (-3,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,80
    -0,49 (-0,44 %)
     
  • DAX

    14 026,37
    -149,03 (-1,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 480,06
    -33,38 (-0,44 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    26 748,14
    -253,38 (-0,94 %)
     
  • HANG SENG

    20 112,10
    -357,96 (-1,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2497
    -0,0091 (-0,72 %)
     

Comment et pourquoi la Navy est allée chercher son F-35 dans les abysses de la mer de Chine

Mer de Chine méridionale, en ce 24 janvier, un F-35C Lightning II rentre de mission et se présente en final sur le porte-avions USS Carl Vinson. L’appontage se passe mal et l’appareil heurte un poste de pont, fait un 180° à plat, le pilote s’éjecte et l’avion termine sa course dans l’eau, puis coule. Depuis, il gisait à près 3.800 de profondeur, c’est-à-dire à peu près à la même profondeur que l’épave du Titanic.

Laisser le fleuron de l’aviation militaire américaine au fond de l’océan, et de surcroit dans les eaux internationales, était impensable pour les États-Unis. Le pays craignait que la Chine puisse récupérer cet avion furtif bardé de technologies développées avec la plus grande prudence depuis deux décennies à coups de dizaines de milliards de dollars.

Il faut dire que la Chine a le talent de faire monter en puissance son matériel militaire en absorbant les technologies des autres pays. Avec une telle prise, Pékin aurait eu vite fait d’améliorer, le FC-31, son clone de l’aéronef. Déjà, le pays s’était très largement inspiré du F-22 américain, lorsqu’il avait dévoilé son avion furtif le Chengdu J-20. Un appareil en phase de développement depuis 2009 et qui avait bénéficié d’un coup de pouce technologique grâce au vol de données de prestataires de l’armée américaine.

Vidéo du crash du F-35 relevé par les caméras d’appontage du porte-avion USS Carl Vinson. © DR

Course contre la montre

C’est pour cette raison que l'US Navy n’avait aucune intention de laisser au fond de la mer son F-35C. Il a fallu cinq semaines pour localiser l’avion furtif et le remonter des abîmes. C’est une équipe de l’organisme SupSalv, spécialisé dans ce genre de missions, qui a effectué le travail. Après avoir utilisé les coordonnées géographiques de l’accident, les techniciens ont exploité des drones sous-marins capables de résister aux hautes pressions pour arpenter la zone. L’aéronef ayant été déplacé par les différents courants marins lors de sa descente, il a fallu réaliser un balayage...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles