La bourse ferme dans 2 h 53 min
  • CAC 40

    5 617,44
    +18,83 (+0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 614,94
    +19,52 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    30 930,52
    +116,26 (+0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,2105
    -0,0028 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    1 839,10
    -1,10 (-0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    28 518,04
    +11,43 (+0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    680,01
    -35,19 (-4,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    53,49
    +0,51 (+0,96 %)
     
  • DAX

    13 905,37
    +90,31 (+0,65 %)
     
  • FTSE 100

    6 712,24
    -0,71 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    13 197,18
    +198,68 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    3 798,91
    +30,66 (+0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    28 523,26
    -110,20 (-0,38 %)
     
  • HANG SENG

    29 962,47
    +320,19 (+1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3661
    +0,0027 (+0,20 %)
     

Pourquoi vous n'avez plus accès à certaines fonctionnalités sur Instagram et Messenger

·2 min de lecture
Pourquoi vous n'avez plus accès à certaines fonctionnalités sur Instagram et Messenger

En ouvrant l'application Instagram et Messenger ce jeudi 17 décembre, vous avez sûrement dû voir passer l'avertissement suivant : "Certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles. Ceci est dû à de nouvelles règles concernant les services de messagerie en Europe. Nous mettons tout en oeuvre pour les rendre à nouveau disponibles". Ce message apparaît sur les téléphones des utilisateurs européens depuis quelques jours, mais que signifie-t-il ?

Concrètement, il se peut que vous n'ayez plus accès à des fonctionnalités comme l'outil de création de sondages, les stickers ou certains filtres de réalité augmentée. Les surnoms que vous pouvez avoir donnés à vos amis dans des conversations Messenger risquent eux aussi de disparaître temporairement. Facebook — qui détient Messenger et Instagram — a seulement désactivé ces fonctionnalités le temps de s'assurer de rester en conformité avec la législation européenne. Cette dernière est en train d'évoluer afin de mieux protéger la vie privée en ligne.

À lire aussi — 48 États américains demandent à la justice de forcer Facebook à revendre Instagram et WhatsApp

Dans un communiqué transmis à Business Insider France, un porte-parole de Facebook précise que cette mesure fait suite à l'application réglementaire de la directive "Vie privée et communications électroniques", qui est en cours d'extension pour couvrir les services de communication sur Internet ainsi que les entreprises de télécommunications traditionnelles.

Cette directive européenne du 12 juillet 2002 est en effet en train d'être complétée par le règlement surnommé "ePrivacy".

Le projet de règlement ePrivacy de la Commission européenne devait au départ être approuvé en même temps que le fameux Règlement général sur la protection des données (RGPD), entré en vigueur en mai 2018.

Mais la réglementation du ePrivacy couvre quasiment la totalité du web. Elle a notamment pour but d'obliger les sites à obtenir le consentement des utilisateurs avant de collecter les précieux cookies, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment observer la 'grande conjonction' entre Jupiter et Saturne
Touché par la cyberattaque de SolarWinds, Microsoft assure que ses produits et données clients ne sont pas affectés
Coinbase devrait devenir la première la plateforme de cryptomonnaies à entrer en Bourse aux Etats-Unis
La Russie dans le viseur des Etats-Unis après une immense cyberattaque touchant administrations et entreprises
Huawei installe sa première usine européenne consacrée à la 5G à Brumath en Alsace