La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1288
    -0,0029 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    44 605,51
    +741,04 (+1,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 286,62
    +26,46 (+2,10 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     

Pourquoi le moral des patrons monte quand celui des Français baisse

·2 min de lecture

SONDAGE - L’indicateur de confiance BDO-OpinionWay-Challenges des PME et ETI gagne 3 points alors que celui des ménages est à la baisse. Du côté des patrons, le gouvernement a plus que jamais la cote.

Dans le sillage du , qui pourrait s’établir à 6,6% sur l’année selon les , le moral des patrons grimpe. D’après le dernier de la confiance des PME-ETI, "plus de 9 dirigeants sur 10 restent confiants pour leur entreprise".

L’indice de confiance en l’économie française à six mois gagne 3 points, à 79%, au-dessus de ses niveaux de 2019, avant la crise sanitaire. Un optimisme que l’on retrouve dans la dernière enquête de l’Insee sur le climat des affaires, dont l’indice a pris 2 points en octobre et "demeure largement au-dessus de sa valeur d’avant la crise sanitaire", selon les experts de l’institut public. A noter que ces deux indicateurs ne sont pas encore revenus à leurs plus hauts de juin dernier, lorsquesuite au déconfinement et aux premiers succès de la campagne de vaccination.

Depuis sont apparus quelques sujets de préoccupations, avec la persistance du Covid-19 et surtout des effets de pénuries et de hausses des prix. "La confiance concernant le rythme de production des chaînes d’approvisionnement continue de diminuer", notent les analystes d’OpinionWay, qui relèvent que l’indice ad hoc a perdu 15 points en trois mois. Autre sujet: l’accès de plus en plus compliqué à la main-d’œuvre.

Problèmes de recrutement et de fidélisation

Alors que , avec un solde net des intentions d’embauches supérieur à 20%, une "dynamique négative" s’est enclenchée depuis maintenant cinq mois concernant la "". Plusieurs secteurs sont affectés par ces phénomènes en grande partie liés à la vigueur non anticipée de la reprise, comme le bâtiment, avec un en baisse de 2 points.

L’ensemble des entreprises estiment, elles, que faute de personnels et de composants il va devenir de plus en plus compliqué d’investir. Une grande majorité des dirigeants (87%) continuent d’être confiants dans leur "capacité à innover", mais cet indicateur chute de 5 points en un mois. Ces inquiétudes n’entament pas la confiance qu’ont les dirigeants d’entreprises dans la politique gouvernementale, l’exécutif réalis[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles