La bourse ferme dans 39 min
  • CAC 40

    6 209,29
    +25,19 (+0,41 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,56
    +11,57 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    33 891,68
    +214,41 (+0,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 738,90
    -8,70 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    52 968,63
    +98,07 (+0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,68
    -13,10 (-0,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,74
    +2,56 (+4,25 %)
     
  • DAX

    15 226,64
    -7,72 (-0,05 %)
     
  • FTSE 100

    6 934,21
    +43,72 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    14 009,83
    +13,73 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 149,96
    +8,37 (+0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    +82,29 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3788
    +0,0035 (+0,26 %)
     

Pourquoi Mitsubishi va vendre des Renault Clio et Captur

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Le troisième membre de l'Alliance franco-japonaise va ajouter deux modèles Renault à son catalogue en 2023. Pas terrible pour l'identité de marque!

Mais à quoi ça sert? L’Alliance Renault-Nissan-MMC (Mitsubishi Motors) annonce ce mercredi 10 mars que ce dernier "complétera sa gamme avec des véhicules de la marque Renault". Et ce, à "partir de 2023". Mitsubishi Motors commercialisera ainsi deux "véhicules sœurs" (sic) produits dans les usines du groupe français. Au-delà de la langue de bois habituelle dans ce genre de communiqués, Challenges peut certifier selon des sources concordantes qu’il s’agira de la... et de son dérivé SUV, le Renault Captur. Ceux-ci seront à peine restylés et rebaptisés. Tout petit en Europe (103.500 immatriculations de voitures particulières l’an dernier, contre 290 000 Nissan, 1,23 million pour le groupe Renault), MMC va donc emprunter les deux best-sellers du français. La Clio V, produite en Turquie et en Slovénie, a été vendue l’an passé à hauteur de 269.500 unités dans le monde. Le Captur II, fabriqué en Espagne, s’est écoulé à hauteur de 175.100 exemplaires.

"Leader Follower"

qui détient 34% de son capital, le troisième membre de l’Alliance a annoncé à l’été dernier le gel de ses propres développements pour l’Europe, où la plupart de ses produits sont frappés de plein fouet par la traque du CO2. La marque est en effet un spécialiste traditionnel du 4x4 et des pick-ups, tous deux sujets d’opprobre, notamment en France où les super-malus les rendent invendables (sauf les pick-ups en version utilitaire). MMC écoule aujourd’hui en France essentiellement des SUV Outlander hybrides rechargeables et quelques petites berlines bas de gamme sans vraiment d’intérêt, les Space Star. A terme, MMC ne vendra plus que les dérivés de Clio, Captur et un de ses SUV compacts, l’Eclipse, en version hybride rechargeable.

Fin mai 2020, l’Alliance avait présenté un nouveau plan avec des objectifs de complémentarité et de synergies. Avec un (décideur-suiveur)! En clair, chacun des constructeurs serait chef de file pour des projets. Objectif: développer "près de 50% des modèles de l'Alliance selon ce sc[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi