La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 354,89
    -83,37 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 371,85
    -152,71 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0536
    -0,0050 (-0,47 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 655,37
    -208,56 (-1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    450,89
    +0,83 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    3 876,03
    -24,08 (-0,62 %)
     

Pourquoi des milliers d'élèves pourraient être privés de cars scolaires à la rentrée

Des centaines, voire des milliers d'enfants vont-ils se retrouver sans car scolaire dès le mois de septembre ? C'est ce que craignent plusieurs acteurs du transport alors qu'il y a un manque criant de chauffeurs en ce moment. Actuellement, selon le président de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV), Jean-Sébastien Barrault, interrogé par Franceinfo, il "manquera entre 7.000 et 8.000 conducteurs pour assurer les services" à la rentrée. "Un grand nombre d'enfants n'auront pas de cars scolaires à la rentrée", n'hésite-t-il pas à alerter.

Le président de la FNTV avance même le chiffre de "20 % d'enfants qui ne pourront être transportés à la rentrée". Cette pénurie de chauffeurs dans le secteur, dans un métier sous tension, l'Union nationale des organisations syndicales des transporteurs routiers automobiles (UNOSTRA) l'évoquait déjà sur RTL le 6 juin. Le syndicat qui représente les petites sociétés de transport évoque même le chiffre de 12.000 chauffeurs nécessaires pour conduire les cars scolaires. L'UNOSTRA craint une certaine "pagaille".

Dans l'ouest de la France notamment, la situation est critique alors, certains chefs d'exploitation doivent parfois prendre le volant, comme l'explique Ronan Pezennec de BSA (Bretagne Sud Autocars) à Caudan (Morbihan). "À l'heure actuelle, il manquerait une dizaine (sur 150) de conducteurs chez BSA pour être juste et assumer nos missions de service public et touristique", avoue-t-il à RTL, évoquant un "taux important". Même (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Parlement européen vote la fin des véhicules thermiques pour 2035
Rappel de respirateur Philips : les patients dénoncent le silence de la marque
Les femmes, premières victimes des maladies de la thyroïde
Ce commerçant reçoit une facture d'eau à cinq chiffres
Heures supplémentaires, soignants retraités... De nouvelles mesures pour faire face à la crise des urgences cet été

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles