Marchés français ouverture 5 h 35 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 956,01
    -150,00 (-0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    52 396,32
    -2 286,21 (-4,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 473,58
    -31,57 (-2,10 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Pourquoi Mercedes fera des batteries avec Stellantis et TotalEnergies

·2 min de lecture

Pressé de s’affranchir des approvisionnements asiatiques, le constructeur allemand Daimler s’allie à parts égales avec Stellantis et TotalEnergies pour fabriquer des batteries en France et en Allemagne. Le Petit Poucet Automotive Cells Company (ACC) prend du poids.

L’été dernier, le directeur général de Automotive Cells Company (ACC, une co-entreprise de Stellantis et TotalEnergies) confirmait que cette alliance transfrontalière autour de la batterie au lithium-ion ne s’interdisait de discuter avec aucun constructeur, de part et d’autre du Rhin, y compris “Renault et les Allemands”. La preuve en est donnée quatre mois plus tard, avec l’annonce le 24 septembre 2021 de l’entrée de Mercedes-Benz dans le capital d’ACC.

Mercedes-Benz, détenu par Daimler, sera actionnaire d'ACC à part égale avec Stellantis et TotalEnergies, à hauteur d'un tiers du capital, ont annoncé les trois groupes dans un communiqué commun. Daimler parle d’un investissement de l’ordre du milliard d’euros, dont 500 millions environ dès 2022. Au total, Daimler prévoit d’investir 40 milliards d’euros au cours de cette décennie dans son électrification.

Daimler, actionnaire “à droits égaux” de ACC avec Stellantis et TotalEnergies

“Ce partenariat vise à accélérer le développement de batteries, pour contribuer à préserver la prééminence de l’Europe dans l’industrie automobile mondiale”, a déclaré le patron de Daimler, Ola Källenius, qui cite ouvertement l’intérêt de profiter des “économies d’échelle”. Le constructeur allemand s’est donné pour objectif d’employer des cellules au lithium-ion recyclables à hauteur de 95 % au moins, dans le cadre de son plan de neutralité carbone à l’horizon 2039.

Lire aussi

Daimler espère pouvoir s’approvisionner en batteries auprès d’ACC dès 2025. C’est à cette date que devrait démarrer la production dans la seconde usine de la coentreprise ACC, située à Kaiserslautern, en Allemagne, et exploitée par la firme Opel, filiale de Stellantis. L’autre usine se niche au cœur du domaine historique de l’ancienne PSA, dans l’usine Stellantis de Douvrin, dans les Hauts-de-France. Sa production devrait démarrer en 2023, après validation d'une ligne pilote installée à Nersac (Nouvelle-Aquitaine) d'ici la fin 2021.

ACC reçoit des subventions de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Energies renouvelables: Pourquoi l'acquisition de Saft par Total est un joli coupYann Vincent, le Monsieur batteries auto qui doit briser le monopole asiatiqueVoiture électrique : pourquoi la batterie en tant que service pourrait arriver dès 2024La Chine investit massivement dans les batteries, l'Europe tombe dans le piègeLa Chine investit massivement dans les batteries, l'Europe tombe dans le piège

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles