La bourse est fermée

Pourquoi Malongo relocalise sa cafetière en France

·2 min de lecture

Après quatre années de recherche et développement et près de 8 millions investis, l'entreprise niçoise Malongo lance sur le marché sa machine à expresso certifiée Origine France Garantie.

Et si vous vous laissiez tenter par l'expérience d'un expresso français? C'est le pari pris par l'ETI niçoise Malongo, avec Eoh, sa cafetière fabriquée en Vendée. Certifiée Origine France Garantie, cette machine a nécessité plus de quatre années de recherche et développement au sein de cette société familiale basée à Carros (Alpes-Maritimes), qui repose sur une équipe de 400 collaborateurs.

Chaque année, Malongo a ainsi investi plus d'1,9 million d'euros. "C'est un sacerdoce, car cette machine n'est pas subventionnée, nous n'avons reçu aucune aide pour cette relocalisation", fait savoir son directeur général Jean-Pierre Blanc. Trois ingénieurs et un technicien ont été mobilisés autour de cette nouvelle machine. L'entreprise a tout de même pu s'appuyer sur sa précédente expérience avec sa première cafetière à dosettes fabriquée en France Ek'Oh. Mais nous étions en 2012, et cette gamme n'était alors qu'une simple série, sans l'idée d'une relocalisation derrière.

Objectif: vendre 100.000 cafetières par an

C'est tout un savoir-faire qu'il a fallu remobiliser pour mettre au point cette cafetière. "C'est un basculement complet de notre méthode de travail", estime Jean-Pierre Blanc. Il a fallu diviser le nombre de pièces par deux pour faciliter son assemblage. "Sur cette machine, il n'y a quasiment pas de vis, ce qui lui permet d'être complètement réparable et démontable", poursuit le chef d'entreprise, qui vise à terme de remplacer l'ensemble de ses machines fabriquées en Chine par ce modèle disponible depuis mi-octobre au tarif de 119 euros. Petit bonus pour cette machine à expresso, un pacte tranquillité est inclus à la vente, avec une garantie de cinq ans au lieu de deux ans obligatoires, pour lutter contre l'obsolescence programmée. Afin de boucler la boucle, Malongo pousse la logique jusqu'au choix du recyclage. Une seconde vie est en effet pensée en amont, afin de réutiliser du mieux possible les matériaux de ces machines en fin de vie.

Lire aussi

La production de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles