La bourse ferme dans 4 h 8 min
  • CAC 40

    6 210,64
    +45,53 (+0,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 973,24
    +32,78 (+0,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,2016
    -0,0025 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 782,60
    +4,20 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    45 751,67
    -979,23 (-2,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 253,01
    +18,60 (+1,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,83
    -0,84 (-1,34 %)
     
  • DAX

    15 170,39
    +40,88 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    6 892,74
    +32,87 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3924
    -0,0013 (-0,09 %)
     

Pourquoi Maisons du Monde devrait résister au confinement

·1 min de lecture

Maisons du Monde devrait tirer son épingle du jeu, face au troisième confinement annoncé par la France. Malgré les annonces hier soir d'un nouveau confinement d'au moins un mois dans plusieurs régions françaises, l'enseigne d'ameublement et de décoration réduit ses pertes à la Bourse de Paris. Selon Berenberg, ces nouvelles mesures gouvernementales pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 sont susceptibles de "déclencher dans l'ensemble une augmentation de la demande de meubles, car les clients passeront plus de temps à la maison".

Certains doutes subsistent, en particulier sur l'autorisation du click & collect. Sur ce point, le broker allemand estime que "le fait que les individus devront rester dans un rayon de 10 kilomètres de leur domicile est susceptible d'impliquer qu'il ne sera pas possible de récupérer les commandes dans les magasins du groupe". Berenberg reste néanmoins confiant pour l'activité du groupe et entrevoit une augmentation de l'activité en ligne pour Maisons du Monde. Il considère en outre que le distributeur devrait être en mesure d'afficher une croissance positive de ses ventes en glissement annuel.

>> A lire aussi - Meubles et déco : Amazon veut-il se payer Ikea ?

L'analyste prévoie en effet des ventes de 265 millions d'euros au premier trimestre 2021, réparties entre des ventes en magasin de 170 millions d'euros (en baisse de 2% par rapport à 2020) et des ventes en ligne de 95 millions d'euros (en hausse de 35% par rapport à l'an dernier).

>> Inscrivez-vous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le croisiériste MSC dans le collimateur du fisc
Le géant du lait Lactalis devrait racheter Leerdammer à Bel
Les déboires du vaccin AstraZeneca et les reconfinements font chuter les cours du pétrole
Quand Laurent Gerra vole au secours des salles de cinéma art et essai
Agrément d’Anticor : pourquoi la mise à l’écart d’Eric Dupond-Moretti ne suffit pas