La bourse ferme dans 4 h 56 min
  • CAC 40

    5 889,08
    +94,12 (+1,62 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 413,41
    +53,58 (+1,59 %)
     
  • Dow Jones

    30 967,82
    -129,44 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0224
    -0,0046 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 759,10
    -4,80 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    19 711,96
    +239,38 (+1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,76
    -3,26 (-0,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    99,80
    +0,30 (+0,30 %)
     
  • DAX

    12 579,05
    +177,85 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 136,92
    +111,45 (+1,59 %)
     
  • Nasdaq

    11 322,24
    +194,39 (+1,75 %)
     
  • S&P 500

    3 831,39
    +6,06 (+0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 107,65
    -315,82 (-1,20 %)
     
  • HANG SENG

    21 586,66
    -266,41 (-1,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,1944
    -0,0007 (-0,06 %)
     

Pourquoi les médias français s'inclinent tous devant Elizabeth II

Emissions et éditions spéciales, chroniqueurs royaux, et hommages en tous genres... Difficile d'échapper à la "Lilibeth mania", ce week-end. La reine Elizabeth II fête ses 70 ans de règne. Pour les médias français, comme ailleurs, la royauté fait encore recette.

Elizabeth II, reine des audiences? Pour le jubilé des 70 ans de son règne – le plus long de l’histoire britannique -, lancé ce 2 juin, il n’y a pas que les médias d’outre-Manche qui s’inclinent. Les Français aussi ils se mobilisent: du service public (France 2, France 2, France info…) en passant par les antennes privées (TF1, RTL…), chacun y va, à sa façon, de son hommage.

A chaque média son hommage sur-mesure

Parfois de la manière la plus inattendue: M6 sera ainsi le diffuseur exclusif en France, le 4 juin, du concert-événement de Buckingham, avec sa pléiade de stars. L’occasion de rallier son public habituel, avec une semaine so British, incluant la diffusion de Rocketman, biopic sur Elton John, plus la rediffusion d’un concert de ce dernier. Le magazine Elle, titre d’information politique et générale (IPG) en quête d’audience numéri­que, assurera durant le week-end de festivités une couverture digitale live, enrichie de moult récits sur les couples, enfants et scandales royaux.

Stéphane Bern en majesté

L’envoyé spécial de Paris Match, rodé aux Royals, assurera également l’événement en ligne. En bonus, ses abonnés auront droit à une newsletter gratuite spéciale jubilé, en plus de l’habituelle newsletter hebdomadaire Royal Mail de Stéphane Bern, embauché comme éditorialiste ès royauté depuis l’été dernier. Stéphane Bern officie aussi sur France 2 qui, comme RTL, s’est adjoint pour l’occasion l’expertise de Point de Vue, revue consacrée du gotha.

25810_1523696_k2_k1_3520943.jpg
25810_1523696_k2_k1_3520943.jpg

De son côté, Le Parisien tente pour la première fois un hors-série sur les Windsor. Quand Public s’intéressera surtout à ses sujets favoris: les petits-enfants d’Elizabeth, leurs comportements et leurs nombreuses turpitudes. Quel nouveau faux pas de Meghan et de Harry viendra troubler les si sages William et Kate? La pétillante princesse Charlotte va-t-elle une nouvelle fois tirer la langue aux paparazzi?

Une reine qui fascine (encore)

Pourquoi une telle servitude? La longévité de "Lilibeth"» - surnom que lui donnai[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles