La bourse ferme dans 4 h 55 min

Pourquoi le Livret d’épargne populaire sera bientôt plus intéressant

Année après année, les sommes placées sur le Livret d’épargne populaire (LEP) ne cessent de baisser. Ainsi, en 2018, ce produit d’épargne a enregistré une décollecte nette de 800 millions d’euros. Au total, les encours du LEP s’élèvent à 43,3 milliards d’euros, contre… près de 268 milliards pour le Livret A* !

Il faut dire que le LEP est une enveloppe réservée à une population d'épargnants précise. En effet, l’ouverture d’un tel livret est soumise à un plafond de revenu (19.779 euros de revenu fiscal pour une part de quotient familial en 2019, 30.343 euros pour deux parts, etc.). De plus, il s’agit d’un produit “complexe” actuellement, souligne Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Epargne. Complexe, car le particulier qui souhaite souscrire un LEP doit fournir son avis d’imposition à sa banque pour justifier de son éligibilité à l’ouverture du dispositif, mais aussi… tous les ans, sous peine de clôture !

De quoi compliquer la tâche aux épargnants, mais aussi aux banques qui doivent vérifier l’éligibilité fiscale de leurs clients au LEP. Bonne nouvelle, les démarches devraient bientôt être simplifiées. En réponse à une question écrite du député LR Philippe Gosselin, Bercy a indiqué travailler conjointement avec le ministère de l’Action et des Comptes publics et l’administration fiscale “pour alléger ce dispositif de vérification de l’éligibilité fiscale des clients au LEP, dans le respect des règles relatives au secret fiscal et aux données personnelles”, peut-on lire dans cette réponse ministérielle publiée mardi 5 novembre au Journal officiel de l’Assemblée nationale.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de Livrets d’Epargne

Les bienfaits du prélèvement à la source

Alors, comment le gouvernement compte-t-il simplifier les démarches ? Tout simplement grâce au “prélèvement à la source, indique Philippe Crevel. Bercy et les banques disposent d’informations en temps réel sur les Français désormais.” Plus besoin pour les épargnants ayant souscrit

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Livret A : pourquoi sa rémunération risque de tomber à 0,5% dès février 2020
Le rosé pamplemousse pourrait bientôt coûter plus cher
Un ticket-restaurant bientôt plus avantageux pour les salariés ?
Bonne nouvelle pour les divorcés, le droit de partage sera raboté
Mobile : pourquoi le prix des forfaits devrait augmenter