Marchés français ouverture 47 min
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • Nikkei 225

    26 548,81
    +121,16 (+0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0399
    -0,0017 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    19 955,22
    +56,45 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    28 808,67
    -22,13 (-0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    672,51
    -8,60 (-1,26 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     

Pourquoi la licorne Qonto a ouvert son capital à ses clients entrepreneurs

·2 min de lecture

Alexandre Prot a cofondé en 2016 cette néobanque destinée aux PME, TPE et travailleurs indépendants. En janvier, la licorne a levé 486 millions d’euros pour accompagner son expansion en Europe. Il est l'invité du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

Challenges - Que va faire Qonto des ?

Alexandre Prot - Nous allons créer de nouveaux produits et services et continuer notre expansion européenne en développant de nouveaux marchés. Sur 486 millions, nous allons en consacrer 300 à l’Allemagne, à l’Italie et à l’Espagne, ainsi que recruter près de 1.500 personnes afin d’atteindre les 2.000 collaborateurs d’ici à 2025 ou 2026. Nous faisons entrer des fonds comme TCV et Tiger, qui ont accompagné de nombreuses entreprises passées de notre stade à beaucoup plus.

Quel service rend Qonto?

Nous simplifions la gestion financière des PME, TPE et des indépendants, qui pèsent plus de la moitié du PIB et les deux tiers des emplois. Depuis leur canapé, ils peuvent ouvrir un compte professionnel, avoir un RIB, un Iban, une carte bancaire, calculer leur TVA, gérer leurs notes de frais… Nous proposerons bientôt un outil pour créer des factures, les transmettre et faire des relances automatiques.

Cinq ans après votre création, quels sont vos résultats?

Nous avons dépassé le seuil des 220.000 clients, avec un Net Promoter Score (indice de satisfaction client) supérieur à 70, quand les banques se situent souvent autour de 0. Notre service client, très bon et réactif, répond sept jours sur sept, dans cinq langues. Nous avons des bureaux en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne. Notre chiffre d’affaires dépasse très largement les 10 millions d’euros.

Pourquoi les banques traditionnelles ont-elles délaissé ces acteurs?

Elles sont tiraillées entre les particuliers, qui représentent une masse énorme de clients, et les grosses entreprises, qui offrent de très gros contrats. Les banques 2.0 (Boursorama, Fortuneo…), puis les banques 3.0, appelées , se sont également adressées aux particuliers.

Vous êtes un peu la banque des entrepreneurs…

Oui, nous avons accompagné plus de 50.000 créations d’entreprises. Notre objectif est de faire remonter la France dans les classements des meilleurs endroits pour créer sa société. Nous avons noué de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles