La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0917
    -0,0077 (-0,70 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    21 558,76
    -360,58 (-1,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    541,21
    -4,11 (-0,75 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     

Pourquoi le leadership économique chinois est-il sérieusement menacé ?

KEVIN LAMARQUE

EDITORIAL. Déséquilibres internes, gestion de la pandémie, faibles dépenses de consommation, crise immobilière, problème démographique. L'avenir de la Chine en tant que première puissance économique mondiale est fortement compromis. Par Paul Krugman, Prix Nobel d'économie 2008.

De façon remarquable, les deux dirigeants les plus puissants du monde viennent de vivre des années très différentes. Début 2022, l'Américain Joe Biden était présenté comme un président raté. Son programme législatif semblait au point mort, tandis que la dégradation de la conjoncture économique paraissait assez dévastatrice. Mais depuis, la loi Inflation Reduction Act, paquet de mesures autour du climat qui change la donne, a été adoptée, le chômage est resté faible et l'inflation a diminué.

Et la Chine, pressentie première puissance mondiale?

A l'inverse, début 2022, Xi Jinping, chef suprême de la Chine, se vantait toujours de son triomphe sur le Covid. De nombreux observateurs affirmaient alors que le succès apparent de l'empire du Milieu dans la gestion de la pandémie annonçait son émergence en tant que première puissance mondiale. Depuis, Xi a soudain dû mettre fin à sa politique zéro-Covid, prenant le risque d'une envolée des hospitalisations et des décès qui mettront le système de santé à rude épreuve.

Et ces deux ou trois prochaines années, l'économie chinoise devra faire face à des difficultés majeures, alors que les projections à long terme de sa croissance sont revues à la baisse. Goldman Sachs, qui projetait la Chine en numéro un au milieu des années 2020, a reporté cette date à 2035. Et selon certains, cela n'arrivera jamais.

Pourquoi son avenir n'est plus aussi radieux

L'avenir de la Chine, semble-t-il, n'est donc plus ce qu'il était. Pourquoi? La capacité du pays à limiter la propagation du coronavirus était censée démontrer la supériorité d'un régime qui n'a pas besoin de consulter sa population, faisant ce qui doit être fait. Or le refus de Xi de changer de stratégie et son incapacité à adopter les vaccins les plus efficaces ont mis en évidence la faiblesse des gouvernements autoritaires, où personne ne peut dire au dirigeant quand il se trompe.

Et sur le plan économique, les problèmes de longue date de Pékin semblent atteindre un point de basculement[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi