La bourse est fermée

Pourquoi l’euro s’est-il envolé face au dollar et est-ce que ça va continuer ?

Après presque 15 mois d’ascension face au dollar, l’euro se trouve désormais à la croisée des chemins.

Depuis son plancher de 1,04, en janvier 2017, la paire euro/dollar a eu le vent en poupe, la monnaie unique s’étant appréciée de près de 20% face au billet vert sur la période. “Malgré un sentiment très positif du marché à son égard, le dollar a connu un pic peu après l'élection du président Donald Trump et le dollar index (cours du dollar face à un panier de devises majeures, dont l’euro, NDLR) est désormais tombé de 12% depuis la fin de l’année 2016”, rapporte Paul Jackson, directeur de la recherche d’Invesco Powershares.

“Sur la période, l’euro a bénéficié de l’effet Macron, qui a suscité un regain d’optimisme sur le risque politique européen, tandis que la Banque centrale européenne (BCE) a entamé la sortie graduelle de sa politique ultra-accommodante. A contrario, le dollar a été un temps affecté par des inquiétudes sur la croissance américaine, puis par les propos du secrétaire au trésor Steven Mnuchin, qui a affirmé qu’un dollar faible était bon pour l’économie du pays. L’enquête liant Donald Trump à la Russie et sa possible destitution ont aussi pesé sur le billet vert”, rapporte Nordine Naam, stratégiste chez Natixis.

>> A lire aussi - 15 destinations de vacances pour profiter de l'euro fort

“Le plus surprenant est que la faiblesse du dollar est survenue malgré des écarts de rendement évoluant en sa faveur”, souligne pour sa part Paul Jackson. En effet, la rémunération des emprunts d’État américains à 10 ans dépasse désormais de deux points celle des obligations souveraines allemandes de même échéance (voir l’illustration ci-dessous). Les explications communément avancées pour expliquer la déconfiture du dollar sont “l’élargissement des déficits jumeaux (budgétaire et commercial, NDLR) américains, ainsi que(...) Cliquez ici pour voir la suite