Marchés français ouverture 2 h 26 min

Pourquoi l’emploi résiste aux Etats-Unis, malgré un contexte compliqué pour l’économie

En raison de l’incertitude persistante, les entreprises américaines ont réduit leurs dépenses d’investissement, mais elles n’ont pas encore supprimé d’emplois. Les derniers chiffres de l’emploi publiés vendredi dernier sont plutôt encourageants en ce qui concerne l’état de l’économie américaine. À la grande surprise du marché, l’économie américaine a créé 128.000 emplois alors que le consensus tablait sur 85.000 créations d’emploi. Ce chiffre est d’autant plus impressionnant que la grève des salariés de General Motors a coûté 41.000 emplois à l’économie américaine d’après le Bureau of Labor Statistics.

De plus, les analystes ont révisé à la hausse le nombre de créations d’emplois pour les mois d’août et de septembre à 95.000, ce qui tend à confirmer que l’économie résiste mieux que prévu. Le marché de l’emploi ne se porte pas trop mal car le nombre de “personnes sans emploi mais en recherche d’emploi” s’est rétabli à son niveau d’avant-crise. À moins qu’un accident macroéconomique ne survienne en novembre, les derniers chiffres de l’emploi corroborent l’hypothèse selon laquelle la Fed pourrait marquer une pause dans sa politique d’accommodation en décembre, après avoir abaissé ses taux à trois reprises consécutives.

>> A lire aussi - Les Etats-Unis tomberont en récession dès 2020 ou 2021, avertissent les économistes

Tout n’est pas rose toutefois et certains signes de faiblesse perdurent, notamment dans les secteurs plus cycliques (voir le graphique ci-dessous). Le taux de croissance de l’emploi dans le secteur de la construction (en vert) ressort à 1,4%, ce qui est près de son plus bas niveau depuis 2012. Et le taux de croissance de l’emploi dans le secteur de l’intérim (en bleu) s’est replié à 0,1%, soit son plus bas niveau depuis fin 2016.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés

Il est trop tôt pour évoquer un risque de contagion aux autres secteurs et nous pensons toujours que le marché américain de l’emploi continuera à progresser à court terme et

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Etats-Unis : pourquoi les entreprises s'opposent aux liaisons entre salariés
Un premier café cannabis ouvre ses portes aux Etats-Unis
Le plongeon de l’industrie aux Etats-Unis, une alerte pour les actions ?
Pétrole : le Venezuela veut doubler sa production malgré les sanctions des Etats-Unis
Le chômage tombe au plus bas depuis 50 ans aux Etats-Unis