La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 146,57
    -47,04 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Pourquoi les jus de fruits ne font plus recette dans l'Hexagone

Oscar Wong / Getty Images

Les jus de fruits ne font plus recette en France. Depuis 2015, les ventes reculent de 2 à 3 % chaque année, rapporte RMC. Si en 2011, les Français consommaient en moyenne 24 litres de jus par an et par personne, ce chiffre est désormais tombé à 18 litres. Les raisons principales de cette dégringolade : la composition de ces produits et leur prix.

En effet, comme le rappelle RMC, au début des années 2000, les jus de fruits industriels ont été pointés du doigt en raison de leur quantité de sucre trop importante et leur manque de fibres. Si avant, les publicités recommandaient leur consommation équivalente à l'ingestion de vrais fruits, en 2020, le discours a totalement changé. Le programme national Nutrition et Santé a même déclassé les jus de fruits, les faisant passer de "fruits et légumes à consommer tous les jours" à "boissons sucrées". Une catégorie dans laquelle on retrouve les sodas.

Et les Français sont désormais nombreux à volontairement se détourner des sucres ajoutés. "Je vais regarder s’il y a du sucre ajouté ou pas, s’il y a des conservateurs", explique par exemple une cliente d'un supermarché au micro de France 2.

Le prix de ces jus est aussi l'une des raisons du désamour des consommateurs français pour ces boissons. En effet, ces dernières, souvent plus chères que les sodas, ont vu leur prix augmenter, au même rythme que celui des fruits qui les composent. Pour autant, 90 % des ménages français assurent continuer à en acheter. Dans l'Hexagone, ce marché pèse 1,5 milliard (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Samsung Galaxy S21 FE : offrez-vous le smartphone avec 31% de remise chez Amazon
Cet aspirateur-robot lavant passe à moins de 140 euros chez Amazon (offre limitée)
Le Xiaomi Redmi Note 10 Pro bénéficie d'une remise rarissime de 41 % chez Amazon
Amazon : remise complètement dingue de 400 euros sur cette machine à café De'Longhi à grains
Ruptures de produits dans les supermarchés : un manque à gagner de 3,5 milliards d'euros