La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 067,16
    -174,86 (-0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Mais pourquoi Jean Castex reçoit-il des petites culottes ?

·1 min de lecture

Les commerçantes sont en colère contre Jean Castex. Depuis l'annonce d'un troisième confinement, plusieurs mesures restrictives ont été prises, et parmi elles, la fermeture des commerces et rayons considérés comme non-essentiels. Les rayons vendant des sous-vêtements sous concernés. Pour dénoncer cette décision, plusieurs vendeuses de lingeries ont pris l'initiative d'envoyer des culottes à Matignon, au Premier ministre.

"Non, une culotte n'est pas non essentielle," estime une commerçante auprès du HuffPost. Et d'ajouter : "Non, mettre une culotte tous les matins n’est pas à reléguer au second plan, on a tout à fait le droit d’être ouvertes. On a trouvé ça rigolo et plein de sens d’envoyer une culotte au gouvernement pour lui dire que nous n’étions pas contentes." Au total, ce sont déjà plus de 80 culottes qui ont été transmises au successeur d'Edouard Philippe.

Dès le 29 mars dernier, avant même le discours d'Emmanuel Macron, Isabelle Balkany poussait un coup de gueule sur Twitter après la fermeture des rayons de sous-vêtements. "Monsieur Macron, monsieur Castex, monsieur Véran, un chaleureux MERCI... Grâce à vous, la purge des "courses" est devenue un gag !", s'était-elle insurgée. Et d'ajouter : "Vente des socquettes pour femmes à nouveau autorisée... mais vente des petites culottes toujours interdite...Top, les filles, on a le cul nu, mais les pieds au sec !" Des mots qui avaient été particulièrement relayés par d'autres internautes partageant ses mots.

Lire la suite sur le site de GALA

Sheila grand-mère : pourquoi elle refuse de parler de sa petite-fille Tara-Rose
La reine Elizabeth II subit un nouveau coup dur le jour des obsèques de Philip
VIDÉO - « c’est criminel » : le Pr Jean-Paul Hamon s’écharpe avec Florian Philippot
TPMP : Pourquoi Valérie Benaïm est-elle moins présente ?
"C'est Charles qui paie" : Harry a grassement profité des largesses de la famille royale