Marchés français ouverture 3 h 33 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 705,69
    -158,63 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,1908
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 708,93
    -389,36 (-1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    42 383,03
    +293,08 (+0,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,52
    +77,35 (+8,20 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Pourquoi Israël réussit sa vaccination de masse contre le Covid-19

·2 min de lecture

Chez les plus de 60 ans, le taux de vaccination atteint 80%. Le pays a mené une politique efficace d’achat de vaccins.

Un petit chiffre qui ouvre la perspective de jours meilleurs : 0,04 %. C'est le pourcentage d'Israéliens ayant reçu deux doses du vaccin et qui ont, néanmoins, contracté le Covid 19. Autrement dit, selon ce chiffre de fin janvier, ce vaccin serait efficace à plus de 99 %, un excellent résultat qui, s'il était confirmé, serait meilleur que celui de 95 % annoncé par ces concepteurs à l'issue du troisième cycle d'essais cliniques.

Ces données importantes pour le monde entier, Israël les a obtenues grâce à une campagne de vaccination menée tambour battant, depuis le 21 décembre. Le pays est parvenu à faire jusqu'à 200 000 piqûres par jour. Fin janvier, près de la moitié de la population a déjà reçu au moins une dose du vaccin. Le taux est même de 80 % chez les plus de 60 ans. L'objectif est que toute la population soit vaccinée fin mars.

Vaccin pour (presque) tous

Pour obtenir de telles résultats, à faire pâlir bien des pays européens, Israël dispose de quelques atouts. Le pays est jeune (l'âge moyen est de 30 ans) et petit (9,3 millions d'habitants), ce qui limite le nombre de vaccins nécessaires pour protéger toute la population. Au total, Israël a acheté 14 millions de doses à Moderna et Pfizer, ce qui permettra de vacciner 7 millions d'individus, soit la totalité de la population vaccinable. Sachant que sont exclus les moins de 16 ans qui n'ont pas fait partie des essais cliniques et ceux qui ont déjà contracté le virus qui, en principe, sont immunisés.

Autre avantage : le système de santé repose sur quatre opérateurs en situation concurrentielle qui, depuis des années, ont informatisé tout l'historique médical de leurs patients. Cela permet notamment de les inviter à se faire vacciner via un SMS sur leur téléphone portable et de les relancer autant de fois que nécessaire.

Contrat d'achat top-secret

Le gouvernement israélien a en outre largement anticipé l'achat des vaccins. Dès le mois de juin dernier, un premier contrat était signé avec Moderna. D'après les médi[...]

Lire la suite sur challenges.fr