La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 989,34
    +196,67 (+0,57 %)
     
  • Nasdaq

    14 886,24
    +105,71 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1847
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    33 151,45
    -250,92 (-0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    978,48
    +2,59 (+0,27 %)
     
  • S&P 500

    4 422,23
    +19,57 (+0,44 %)
     

Pourquoi vos impôts ne sont pas près de diminuer

·1 min de lecture

La décennie s’annonce brumeuse pour les finances publiques. Et sans doute, même au-delà. En cause, la crise de la Covid qui a obligé l’État à engager des centaines de milliards d’euros pour soutenir l’économie. Dans ces circonstances, du côté des contribuables, pas la peine d’imaginer une baisse significative des prélèvements obligatoires dans les prochaines années. Elle ne devrait pas se produire. C’est que souligne, sans l’écrire noir sur blanc, le rapport préparatoire au débat d’orientation des finances publiques, dévoilé en cette fin ce semaine par le gouvernement. Un document budgétaire qui s’inscrit dans l’élaboration par l’exécutif du projet de loi de finances pour 2022, lequel sera débattu au Parlement à l’automne.

Au sein de ce rapport, un tableau précisant la trajectoire des finances publiques - avec les derniers chiffres actualisés - jusqu’en 2027 permet en un coup d’oeil de se rendre compte du défi financier que la France devra relever dans les prochaines années. Certes, en 2022 et 2023, le taux de croissance de la dépense publique (en volume) baissera, respectivement de -3,7% et -0,5%, “mais cela s’explique par la disparition progressive des mesures de soutien et de relance mises en place par le gouvernement pour faire face à la crise (fonds de solidarité, activité partielle, ndlr), prévient François Ecalle, ancien rapporteur général de la Cour des comptes et président de Fipeco*.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de Livrets d’Epargne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Les arnaques aux placements sont en hausse en 2021”, selon Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants de l’AMF
Il réussit à pirater un distributeur de billets avec un simple smartphone
Une famille américaine reçoit 50 milliards de dollars sur son compte, par erreur
Top départ pour les soldes d’été : tous les indicateurs sont au vert !
L'impact de la crise sanitaire sur les collectivités locales

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles