La bourse est fermée

Pourquoi les impôts de certains retraités n'ont pas baissé début janvier ?

En avril dernier, le président Macron a annoncé une baisse d’impôt sur le revenu 2020 pour plusieurs millions de contribuables.

Celle-ci s’applique dès ce mois de janvier grâce au prélèvement à la source mis en place l’an dernier. L’administration fiscale a en effet communiqué aux «collecteurs» que sont les entreprises, caisses de retraite, pôle emploi… un nouveau taux de prélèvement à appliquer à leurs salariés ou assurés.

Ce taux intègre la réduction d’impôt et est donc revu à la baisse pour de nombreux Français (16,9 millions de foyers selon Bercy). Cela doit entraîner, toutes choses égales par ailleurs, une augmentation du salaire net de fiscalité, de l’indemnité chômage ou de la pension de retraite versés.

Pourtant, certains retraités ayant touché leur pension en début de mois n’ont pas constaté de gain de pouvoir d'achat.

Si vous êtes dans cette situation, voici les éléments qui peuvent l’expliquer.

Vous ne bénéficiez pas de la baisse d’impôt

Vous n’avez peut-être pas constaté de hausse de votre pension net d'impôt tout simplement car vous n’êtes pas éligible à la réduction d’impôt sur le revenu.

C’est bien sûr le cas si vous n’étiez pas imposable en 2019 (au titre des revenus 2018). Votre taux de prélèvement est alors déjà à 0% et ne peut pas baisser plus.

À l’inverse, vous n’êtes pas non plus concerné par l’économie fiscale si vos revenus sont trop élevés.

En effet, la réforme a été calibrée de manière à ne pas bénéficier aux contribuables dont le taux marginal d’imposition est de 41 ou 45%, ce qui correspond aux deux tranches les plus élevées de l’impôt sur le revenu.

Pour un célibataire sans enfant, cela signifie qu’il ne faut pas avoir gagné plus de 73.779 euros en 2018.

Pour savoir si vous faites partie des heureux élus, rendez-vous dans votre espace particulier sur le site impôts.gouv. Recherchez Cliquez ici pour lire la suite