La bourse ferme dans 5 h 1 min

Pourquoi les géants de l'Internet misent sur les énergies renouvelables

Les géants du numérique deviennent les ambassadeurs des énergies vertes. Pour se racheter une vertu, mais pas seulement.

Tout démarre à la fin de la décennie précédente, lorsque Greenpeace dénonce l'impact carbone des Google, Amazon et autre Apple. «Les grandes fermes de serveurs et les infrastructures de transport de données font une consommation excessive du charbon et du nucléaire pour leur énergie. L'industrie doit garder son empreinte carbone sous contrôle», avertissait ainsi l'ONG dès 2010. Désireux de se racheter une image, pressés par une opinion publique de plus en plus attentive au sujet, mais aussi conscients des enjeux économiques, les Gafam deviennent aussitôt les fers de lance des énergies vertes.

C'est ainsi qu'en 2011, Facebook ouvre son premier data center européen en Suède, exclusivement alimenté par l'hydroélectricité. Déjà impliqué dans le développement de voitures électriques autonomes, Google passe à la vitesse supérieure et investit massivement dans l'éolien. Microsoft fait de même, et mise également sur le solaire. Quant à Apple, la marque à la pomme affiche dès 2012 sa volonté de passer au plus tôt à une consommation 100% énergies renouvelables, jusque dans ses boutiques. Reste Amazon qui fait longtemps figure de mauvais élève : il faut attendre 2015 pour que, sous le feu des critiques, la firme de Jeff Bezos s'engage enfin. Et qu'elle annonce, fin 2016, la construction d'une ferme éolienne au Texas. Un peu tard. D'autant que la concurrence n'a cessé d'accélérer.

>> A lire aussi - Les entreprises du CAC 40 tiennent-elles leurs objectifs environnementaux ?

Interêt financier et démarche écologique

Google se targue d'être aujourd'hui le plus gros acheteur d'énergie verte aux Etats-Unis. Et Apple poursuit ses ambitions, poussant même ses sous-traitants à adopter sa politique environnementale de plus en plus exigeante. Selon Lisa Jackson, ancienne responsable de l'Agence de protection de l'environnement américaine débauchée par Apple, la multinationale utilisera d'ici six à huit ans 100% d'énergies renouvelables dans sa chaîne de production asiatique. Pour Gary Cook,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi les trains Ouigo souffrent plus de la chaleur que les TGV
Défense : les géants américains et chinois vont-ils reléguer l’Europe en deuxième division ?
Energies renouvelables : où en est la France ?
Pourquoi les prochaines licornes dans la blockchain ne seront pas européennes
Pourquoi les trains Ouigo souffrent plus de la chaleur que les TGV