La bourse ferme dans 1 h 32 min
  • CAC 40

    6 751,77
    +13,22 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 984,05
    +19,33 (+0,49 %)
     
  • Dow Jones

    34 521,70
    -68,07 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0526
    +0,0118 (+1,14 %)
     
  • Gold future

    1 814,20
    +54,30 (+3,09 %)
     
  • BTC-EUR

    16 251,27
    +128,93 (+0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    405,01
    -1,14 (-0,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,88
    +2,33 (+2,89 %)
     
  • DAX

    14 493,73
    +96,69 (+0,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 561,48
    -11,57 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 541,75
    +73,75 (+0,64 %)
     
  • S&P 500

    4 097,39
    +17,28 (+0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2287
    +0,0225 (+1,87 %)
     

Pourquoi le fisc suisse réclame plus de 400 millions au milliardaire Pierre Castel

GEORGES GOBET / AFP

"Réfugié fiscal" en Suisse depuis une trentaine d'années, le milliardaire Pierre Castel, (10ème fortune française selon Challenges) vient d'être condamné par la justice suisse à une amende record de... 410 millions de francs suisses, soit environ 430 millions d'euros. Le fisc suisse lui reproche d'avoir dissimulé des centaines de millions d'euros de dividendes.

Cela pourrait être le scénario d’un film comique. Mais de série B... Un richissime résident étranger aurait trompé le fisc suisse en "oubliant" de déclarer les très gros dividendes que lui versait son groupe. Et pour passer sous les radars policiers, il se serait déclaré sous une fausse identité, en utilisant le deuxième prénom de son état civil ("Jesus", ça ne s’invente pas). "Trop invraisemblable" auraient sans doute tranché des producteurs de cinémas. Pourtant la supercherie a fonctionné pendant une dizaine d’années et aurait fait perdre à l’Etat suisse des centaines de millions d’impôts. Jusqu’à ce que les pandores des Alpages découvrent le tour de passe-passe... en lisant la presse. Et aujourd’hui, la justice cantonale de Genève est partie en guerre contre Pierre Castel, 10ème fortune française et à la tête d’un empire de la bière en Afrique et du vin en France, dans ce qu’elle considère être une vaste dissimulation fiscale. Comme l'a révélé le site suisse GothamCity, elle réclame à son résident indélicat la modique somme de 410 millions de francs suisses (environ 430 millions d’euros), dont 340 millions d’intérêts et d’amendes pour les seules années 2007, 2008 et 2009 et 70 millions au titre de 2010 et 2011.

Jesus ou Pierre?

Comment les pandores suisses ont-ils pu passer à côté d’une fraude aussi énorme? Pour deux raisons. La première, c’est l’inscription de Pierre Castel (qui est déclaré à l’état civil sous le nom de Pierre Jesus Sebastian Castel) sous son deuxième prénom, Jesus, auprès des autorités fiscales. Cela lui aurait permis de passer sous les radars pendant presque trente ans. Ensuite, c’est la complexité - voulue - du groupe Castel. C’est vrai qu’on s’y perd un peu dans cet ensemble qui compte plus de 200 filiales. Les prénoms -encore eux - n’y aident pas. Neveux, cousins…, dans le groupe, à tous les étages il y a un Castel. Alain, Philippe et Jean-Bernard dirigent les branches vins, Michel et Jean-Claude, les brasseries africaines. Et certains, p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi