La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 629,82
    -317,28 (-0,93 %)
     
  • Nasdaq

    11 043,08
    -196,86 (-1,75 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0487
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    16 189,39
    -223,33 (-1,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    399,97
    -1,84 (-0,46 %)
     
  • S&P 500

    3 944,69
    -54,15 (-1,35 %)
     

Pourquoi il faut encadrer le mécénat pour ne pas "ruiner la confiance dans la générosité"

AFP/Archives - Christophe ARCHAMBAULT

INTERVIEW - Déduction fiscale, répondre à sa stratégie de RSE… Les avantages du mécénat ont poussé 108.000 entreprises à s’engager auprès de diverses associations en 2021, soit presque quatre fois plus qu’il y a dix ans. Un soutien financier ou matériel qui ne concerne toutefois que 9% des sociétés, regrette Yann Queinnec, délégué général d’Admical.

Comme tous les deux ans, l’association Admical dévoile son baromètre du mécénat d’entreprise. Dans son édition 2022 publiée ce jeudi 24 novembre, l’organisme observe un ralentissement des dons d’entreprises envers les associations, qu’ils soient financiers, en nature (matériel) ou de compétences (mobilisation des salariés). Après 10 ans de croissance continue dans toutes les catégories d’entreprises, l’année 2020 s’est traduite par une baisse de mobilisation de l’ordre de 4%. "Une baisse qui concerne essentiellement les TPE et PME qui avaient connu de fortes hausses les années précédentes", précise l’étude.

Lire aussiInflation : les ménages de plus en plus nombreux dans les banques alimentaires

Et face aux inquiétudes d’Admical concernant plusieurs dérives de dons d’entreprises vers des associations, entreprises et acteurs du milieu associatif ont récemment publié une charte de déontologie du mécénat d’entreprise. L’objectif? Créer un cadre de règles de conduite pour l'ensemble des acteurs. Une initiative qui a en partie été lancée à la suite d’un rapport de la Cour des comptes pointant du doigt "des fragilités de fonctionnement". La Fondation Louis Vuitton avait ainsi été épinglée. Récemment, en octobre dernier, l’émission "Cash Investigation" s’était également penchée sur le sujet. L’Unadev, une association pour malvoyants, avait été soupçonnée d’avoir utilisé moins de 50% des dons pour ses bénéficiaires.

Challenges - Depuis 10 ans, le nombre d’entreprises mécènes augmentent significativement, tout comme le montant des dons versés. Mais depuis 2019, les chiffres stagnent. Comment l’expliquer?

Yann Queinnec - Effectivement, on observe qu’entre 2010 et 2021, le nombre d’entreprises mécènes en France est passé de 28.000 à 108.000. Le montant des dons déclarés a quant à lui été multiplié par 2,3 en passant de 984 millions à près de 2,3 milliards. En tout, 3,6 milliards d’euros de dons ont été versés, comprenant ceux non déclarés. Les associations ont appris à aller a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi