Marchés français ouverture 3 h 55 min
  • Dow Jones

    34 589,77
    +737,24 (+2,18 %)
     
  • Nasdaq

    11 468,00
    +484,22 (+4,41 %)
     
  • Nikkei 225

    28 295,39
    +326,40 (+1,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0433
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    18 863,73
    +266,50 (+1,43 %)
     
  • BTC-EUR

    16 445,21
    +150,07 (+0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,59
    +5,89 (+1,47 %)
     
  • S&P 500

    4 080,11
    +122,48 (+3,09 %)
     

Pourquoi la faillite de FTX secoue l'écosystème des cryptomonnaies

Tom Williams/CQ-Roll Call/Sipa U/SIPA

La plateforme d'échanges FTX vient de connaître l’une des plus graves crises de liquidités du secteur entraînant la chute de son patron, Sam Bankman-Fried.

Fin septembre, Sam Bankman-Fried pose en couverture du magazine Fortune. Le trentenaire joufflu, et aux cheveux hirsutes, affiche une sérénité à toute épreuve. L’impétuosité d'un jeune milliardaire, auquel la fortune sourit sans demander de comptes. Dans les pages du magazine américain, le fondateur et ex-PDG de FTX se compare à Warren Buffet. Deux mois plus tard, le bienfaiteur des cryptomonnaies, présenté comme un sauveur dans l'industrie, n'en mène plus large.

Le mardi 8 novembre, sa plateforme d'échanges de monnaies virtuelles, FTX, a connu l'une des plus graves crises de liquidités du secteur de ces dernières années. Après les révélations du 2 novembre du magazine spécialisé dans les cryptomonnaies, Coindesk, la bourse d'échange FTX, la quatrième plus importante au monde, s'est retrouvée dos au mur en moins de quelques heures.

Crise de liquidités

Au cœur de ces révélations? Des doutes sur la capacité de Sam Bankman-Fried à couvrir les fonds de ses clients sur FTX. La plateforme aurait fait l'erreur d'utiliser sa propre monnaie virtuelle, le FTT, pour garantir son risque de crédit. Problème, une grande partie de ces réserves n'auraient pas été stockées sur la plateforme, mais au sein d'une autre société, Alameda Research. Un fonds d'investissement spécialisé dans le trading de crypto, également détenu par Sam Bankman-Fried.

Un montage bancal, puisqu'il expose la plateforme à un risque de défaut le jour où sa monnaie virtuelle perd de sa valeur – ce qui devait arriver. Quelques jours après les révélations de Coindesk, le patron de Binance, son principal concurrent, revend publiquement 20 millions de jetons FTT le 5 novembre. La suite n'est qu'une longue dégringolade. Dans un mouvement de panique, les clients suivent son exemple. Le 8 novembre, les retraits sur la plateforme sont bloqués par FTX.

Pris dans l'engrenage, Bankman[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi