La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 264,21
    +684,13 (+1,98 %)
     
  • Nasdaq

    15 242,83
    +157,35 (+1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1292
    -0,0026 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    43 374,73
    -386,08 (-0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 270,74
    +10,58 (+0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 597,20
    +58,77 (+1,29 %)
     

Pourquoi Facebook devient Meta ?

·2 min de lecture

C’est à la toute fin de sa conférence virtuelle, ce 28 octobre, que Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a énoncé le nom de Meta. Il s’agira de l'appellation de la structure qui recouvrera toutes les activités de la firme, qu’il s’agisse des réseaux sociaux — comme Facebook ou Instagram —, de WhatsApp ou encore des lunettes connectées et de l’Oculus Quest 2.

Une stratégie qui rappelle celle menée par Google en 2015 avec Alphabet pour regrouper toutes ses activités sous cet étendard, même si, au final, on évoque toujours essentiellement le groupe sous le nom de son moteur de recherche. Meta vient également rappeler le concept de métavers, c’est-à-dire la transposition de l’univers réel dans le virtuel pour lequel Facebook s’investit beaucoup ces derniers mois. 

Facebook va recruter 10.000 ingénieurs en Europe pour son métavers

Un concept pour lequel le réseau social compte d'ailleurs recruter 10.000 personnes en Europe et engager 10 milliards de dollars pour commencer. Mais gommer le nom de Facebook pour Meta et parler d'avenir tombe à pic alors que la firme est dans le sillage des tourments causés par les révélations de la lanceuse d’alerte Frances Haugen, les fameux Facebook Files.

Une nouvelle marque pour faire oublier le présent

Depuis la publication de ces documents internes compromettants et l’audition de cette ex-employée devant le congrès américain, la réputation du géant des réseaux sociaux est sacrément ternie. Les effets se ressentent fortement au niveau de la bourse où son cours a dégringolé. C’est donc en se drapant dans ce nouveau voile de Meta que Mark Zuckerberg cherche à faire oublier ces incidents.

En misant sur le métavers, Facebook se projette également dans l’avenir et compte être le principal acteur de cet univers virtuel. Et, du côté du présent, la société commence également à multiplier les accessoires connectés. Outre sa paire de lunettes réalisée en collaboration avec Ray-Ban, une nouvelle montre connectée estampillée Meta devrait sortir...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles