Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 933,70
    +1 447,66 (+2,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 250,58
    +52,01 (+4,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

Pourquoi le DMA va-t-il aussi bien embêter les GAFAM que leurs utilisateurs ?

Julien Eichinger / Adobe Stock

Un règlement qui pourrait contrarier toutes les parties. À partir de ce mercredi 6 mars 2024, le Digital Markets Act (DMA) s’impose désormais à l’ensemble des GAFAM, les fameux géants du web. L’objectif recherché : mettre fin aux abus de position dominante sur le marché, rapporte BFM Tech&Co. Cette nouvelle réglementation n’est pas sans conséquences pour les utilisateurs. Ainsi, ils n’ont plus la possibilité d’accéder à Maps et Flights, les deux services de cartographie et de réservation de vols de la firme américaine. Pour y accéder, il ne suffit plus de taper une destination dans la barre de recherches, mais bien de chercher les plateformes en question dans Google.

L’expérience utilisateur peut donc être entachée. Et ce n’est pas tout. Le DMA va obliger les sites à demander bien plus souvent des autorisations à l’usager. En effet, Google et Meta doivent obtenir le consentement de leurs clients pour qu’ils s’associent à leurs services. Et pour cause, il est désormais possible de naviguer dans YouTube et Messenger sans pour autant posséder, respectivement, de compte Google ou Facebook. Les deux entités devront donc demander aux utilisateurs leur accord pour associer les différents comptes entre eux.

Le DMA devrait tout de même faciliter la vie des internautes. En effet, la nouvelle réglementation a imposé à Apple de ne plus imposer à ses clients de passer par son App Store pour télécharger des applications. Ils pourront désormais passer par des magasins d’applis alternatifs. Pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Combien de carbone la France peut-elle éliminer pour sauver le climat ?
La CGT défie le gouvernement : grèves en vue pour les JO 2024 !
L’IA laisse-t-elle passer des stéréotypes sexistes, racistes et homophobes ?
Kate Middleton et William recherchent un jardinier : le montant du salaire est public
Simone Veil, Joséphine Baker et Marie Curie orneront les pièces de 10, 20 et 50 centimes