La bourse ferme dans 2 h 25 min
  • CAC 40

    5 599,10
    +32,31 (+0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 523,44
    +12,50 (+0,36 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1940
    +0,0027 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 779,00
    -32,20 (-1,78 %)
     
  • BTC-EUR

    14 187,65
    -29,90 (-0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    331,87
    -38,65 (-10,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,40
    -0,31 (-0,68 %)
     
  • DAX

    13 314,37
    +27,80 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 334,08
    -28,85 (-0,45 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3349
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Pourquoi dit-on que les femmes travaillent gratuitement à partir de ce jeudi 4 novembre

·2 min de lecture

Les femmes gagnent majoritairement moins que les hommes. Et ce n'est pas nouveau. Ce qui est plus surprenant, c'est de constater que cet écart de rémunération stagne voire augmente légèrement. Cette année, les femmes commenceront "à travailler bénévolement" aujourd'hui, mercredi 4 novembre, à 16h16, alors que le point de bascule était atteint le 7 novembre (à 16h34) il y a 4 ans, selon le collectif Les Glorieuses, qui effectue ce calcul chaque année. Pour le réaliser, elle s'appuie sur les données d'Eurostat, qui font état d'un écart de salaire de 15,5% entre les femmes et les hommes.

"Avec 15,5% d'écart de salaire entre les femmes et les hommes, à poste égal, la France régresse un peu. Elle se situe d'ailleurs un peu au-dessus de la moyenne européenne", constate auprès de France Inter Rebecca Amsellem, docteure en économie et fondatrice des Glorieuses. Cet écart de rémunération s'élève à 14,8% au niveau de l'ensemble de l'Union européenne.

Pour établir chaque année à partir de quand les femmes travaillent "gratuitement", le collectif prend l'écart de salaire moyen entre les femmes et les hommes à poste égal, pour le rapporter au nombre de jours ouvrés dans l'année. La différence de rémunération entre les deux genres peut alors être retranscrite en jours de travail "bénévoles" pour les femmes.

En 2020, les femmes perdent ainsi "39,2 jours ouvrés de travail rémunéré", précise Les Glorieuses, "à l'identique des cinq années précédentes".

En juin 2020, l'Insee indiquait que les femmes salariées gagnaient en moyenne 16,8% de moins que leurs homologues masculins pour un même volume de travail, sur la base de chiffres de 2017. En intégrant le fait que les femmes travaillent beaucoup plus souvent que les hommes à temps partiel et sont "moins en emploi dans l'année", l'écart se creuse toutefois bien plus entre les deux genres. La différence de rémunération atteint alors 28,5% en moyenne, selon l'Insee.

A lire aussi — Les femmes ont encore une rémunération inférieure de 28,5% (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Uno, Monopoly, Cluedo... Ces 10 jeux de société qui cartonnent en 2020
Les Français ont énormément consommé juste avant le reconfinement, mais pas autant qu'en mars
Les 9 États de l'UE qui devraient connaître les plus fortes récessions en 2020
Burger King veut doubler son nombre de restaurants en France
Où acheter des masques pour enfants à moindre prix ?