Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 419,57
    -1 680,11 (-2,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Pourquoi vous devez soigner les photos de vos annonces immobilières

Adobe Stock

Le marché immobilier est de plus en plus exigeant en ce qui concerne les visuels. Un fait confirmé par une étude menée par SeLoger, et reprise le 29 mars par Le Bien public, qui révèle que les photos des biens en vente peuvent jouer un rôle crucial dans le processus de décision des acquéreurs potentiels. Selon l'enquête, 70% des Français affirment que les photos des annonces immobilières constituent un élément essentiel dans leur processus de recherche, même en l'absence de projet concret. Les images permettent aux futurs acquéreurs de se projeter dans leur futur chez-eux, suscitant ainsi un réel intérêt pour les biens en vente.

Près de la moitié des personnes interrogées estiment qu'il est essentiel de visualiser toutes les pièces d'un bien pour considérer une visite. En effet, selon SeLoger, l'absence de photos de certaines pièces pourrait dissuader 6 Français sur 10 de se rendre sur place. Les pièces les plus attendues en photo sont le salon/salle à manger, la cuisine, les chambres, la salle de bains, l'extérieur et l'environnement direct du bien. Des images de mauvaise qualité peuvent freiner l'intérêt des acheteurs potentiels, 64% d'entre eux seraient ainsi rebutés. De plus, le choix de la décoration présentée sur les photos est également un critère déterminant pour près d'un tiers des personnes interrogées. Certains éléments comme les animaux empaillés, le carrelage ancien ou les motifs muraux excessifs peuvent affecter la perception d'un bien.

En plus des photos, les visites (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Passoires thermiques : les décotes dans les 20 plus grandes villes de France
Airbnb : bientot la fin d'un régime de faveur ?
Une propriétaire de 72 ans dénonce la prostitution dans son immeuble, elle est incarcérée pour proxénétisme
Immobilier : avec la baisse des taux des crédits, combien de m2 pouvez-vous acheter en plus ?
Fin de la trêve hivernale au 1er avril : qui est concerné et quels sont vos droits ?