Marchés français ouverture 4 h 59 min
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    +132,77 (+0,99 %)
     
  • Nikkei 225

    30 156,48
    +484,78 (+1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,2164
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    30 269,99
    +551,75 (+1,86 %)
     
  • BTC-EUR

    41 676,46
    +263,28 (+0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 012,60
    -2,31 (-0,23 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     

Pourquoi Dacia va rafraîchir son best-seller mondial Duster

·2 min de lecture

Les premiers clients devraient recevoir leur Dacia Duster restylé en juin. Une boîte automatique à double embrayage sera enfin disponible. 3,3 millions de Duster ont été vendus depuis 2010 sur les cinq continents. Le vrai nouveau Duster III, sur la plate-forme de la Clio V, ne devrait pas arriver avant 2023.

Bien avant que ne devienne le directeur général de Renault, le Dacia Duster avait déjà constitué une tentative pour Dacia de monter en gamme. Depuis, le succès de ce SUV tous-chemins et même tout-terrain en version 4x4 ne se dément pas. Renouvelé complètement fin 2017, ce véhicule baroudeur, produit à Pitesti en Roumanie pour le marché européen, sera restylé au printemps prochain. Les premiers clients devraient le recevoir en juin. A cette occasion, le Duster bénéficiera notamment de l’apport d’une boîte automatique à double embrayage EDC. Pour la première fois – qui n’aura duré que quelques mois en 2017 ! Ce qui permettra d’augmenter le prix de vente moyen du modèle. L’actuel est vendu (en France) entre 12.490 euros et 22.000 euros (Prestige, dCi 115 4x4). Contre 8.690 à 15.290 euros (Stepway Confort TCe 90 CVT) pour la petite Sandero !

Le Duster I toujours produit

Le Duster I a été vendu à plus de 2,62 millions (dont 1,19 million sous la marque Dacia et 1,43 sous le label Renault hors d’Europe et du pourtour méditerranéen). La deuxième génération arrive en trois ans à un cumul de 673.500 (dont 610.000 pour Dacia). La première génération est cependant toujours écoulée par Renault sur la plupart de ses marchés d’export. Même si le Duster II de 2017 est désormais enfin produit à Curitiba au Brésil pour l'Amérique latine ou à Moscou en Russie. C’est donc 3,3 millions de Duster au total que le groupe tricolore a écoulés en dix ans. Et ce, sur la même plate-forme (celle de la première Logan de 2004, elle-même issue de la Clio II de 1998), ce qui permet de grosses économies d’échelle. Le ne passe-t-il pas pour être l’une des voitures particulières du constructeur à plus fortes marges ?

Il s’en est vendu 383.500 en 2019, dernière année vraiment représentative pour les marchés automobiles, dont 257.000 sous le label Dacia. C’était le troisième modèle le plus populaire du groupe Renault, après la Sandero (494.000) et la Clio (404.700). Les ventes ont chuté logiquement l’[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi