Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 779,94
    -289,65 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    16 988,14
    +67,35 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    38 855,37
    -44,65 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 821,16
    -6,19 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 867,07
    -1 468,08 (-2,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 473,96
    -22,50 (-1,50 %)
     
  • S&P 500

    5 296,77
    -7,95 (-0,15 %)
     

Pourquoi les croquettes pour animaux deviennent introuvables dans les rayons

Les rayons de croquettes pour animaux se vident dans les supermarchés ou les magasins spécialisés.   - Credit:CHRISTOPHE BARREAU / MAXPPP / PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP
Les rayons de croquettes pour animaux se vident dans les supermarchés ou les magasins spécialisés. - Credit:CHRISTOPHE BARREAU / MAXPPP / PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Des rayons de croquettes à moitié vides, des références manquantes… Trouver de l'alimentation pour ses animaux de compagnie devient difficile dans les supermarchés et animaleries. Des pénuries liées au manque d'approvisionnement auprès des fabricants de croquettes et autres pâtés. Si le taux d'inflation sur ces produits était déjà élevé, le taux de rupture l'est également, relate BFMTV. D'après l'institut spécialisé IRI, il se situe autour des 10 %, en hausse de 2,3 points sur un an. Et sur les aliments secs pour chats, la rupture s'élève à 10,2 %, en hausse de 4,2 points sur un an.

Pour expliquer ces pénuries dans les magasins, plusieurs facteurs sont invoqués. La marque Purina France a justifié cette dynamique par un contexte économique mondial qui « entraîne une augmentation exceptionnelle des coûts de production ». La hausse de la demande, depuis la crise du Covid-19, est aussi en cause. L'entreprise connaît des difficultés pour « absorber cette demande » en raison de « la conjoncture qui a ralenti les projets d'investissement ».

Fièvre porcine et grippe aviaire

Autre élément mis en avant par Rodolphe Bonnasse, président du groupe Aristide et spécialiste de la grande distribution : « une rupture de la chaîne de production », a-t-il assuré auprès de la chaîne d'information. La fièvre porcine et la grippe aviaire qui ont touché les producteurs ont entraîné « une absence de matières premières ». « 90 % des aliments pour chien sont issus de porcs ou de volail [...] Lire la suite