Marchés français ouverture 3 h 58 min
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • Nikkei 225

    28 478,44
    +194,52 (+0,69 %)
     
  • EUR/USD

    1,1301
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    23 581,10
    -271,14 (-1,14 %)
     
  • BTC-EUR

    50 580,05
    -557,14 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 441,93
    +13,00 (+0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     

Pourquoi le coréen Hyundai-Kia double Renault en Europe

·2 min de lecture

En octobre, le cinquième constructeur auto mondial a dépassé Renault en Europe. Une première. Hyundai-Kia devient le troisième acteur sur le Vieux continent, derrière Stellantis et Volkswagen. Récompense de son dynamisme mais aussi de ses liens privilégiés avec ses fournisseurs de composants coréens. Le groupe détient un quasi-monopole à domicile, lui garantissant de bonnes marges.

Pénurie des semi-conducteurs? Manque de voitures neuves faute de composants? Le groupe (marques Hyundai et Kia) paraît s’en moquer, surfant sur la crise. Le Coréen était le seul constructeur auto à accroître ses immatriculations de voitures neuves en Europe (Union et Grande-Bretagne, Suisse, Norvège, Islande) sur le mois d'octobre 2021 (+6,7%), alors que tous les autres voyaient leurs ventes s’effondrer, parfois brutalement: -31,5% pour Renault et Stellantis, -42% pour Volkswagen. Pour un marché global encore en chute de 30%. Et la firme coréenne bondissait même de 22,5% sur dix mois. La stratégie est claire: inonder le marché de ses véhicules en profitant sans vergogne des difficultés des Européens, frisant pour la première fois les 11% du marché du Vieux continent. Soit 3,6 points de mieux qu’un an auparavant. Un bond énorme. Le cinquième constructeur auto mondial double carrément Renault (avec Dacia), pour la première fois. Il devient ainsi le troisième acteur derrière Stellantis -numéro un en octobre dernier- et Volkswagen. Un vrai rouleau compresseur.

Mais comment fait-il? Hyundai bénéficie tout d’abord d’un avantage structurel. "Les Coréens ont un système de planification en amont, ils commandent très en avance leurs voitures aux sites de production", commente ainsi Eric Champarnaud. Le directeur du cabinet de consultant français C-Ways ajoute: "ils ont donc commandé avec des prévisions de marché très supérieures à ce qu’il est aujourd’hui, ce qui leur donne une grande disponibilité de véhicules". Contrairement à leurs concurrents occidentaux dont les stocks sont désespérément bas. Mieux: "les Coréens sont actionnaires de leurs fournisseurs, ils sont donc beaucoup plus intégrés, ce qui leur a aussi permis de mieux anticiper", souligne Bruno Jacquemin, directeur délégué d’A3M, la fédération professionnelle des alliages, métaux, minerais. "Nous avons des liens privilégiés avec Samsung (fournisseur de semi-conducteurs)", reconnaît Lionel French Keogh, PDG de Hyun[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles