La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 170,56
    -231,45 (-0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2083
    -0,0103 (-0,85 %)
     
  • Gold future

    1 725,80
    -49,60 (-2,79 %)
     
  • BTC-EUR

    39 562,41
    -2 445,93 (-5,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,56
    +24,42 (+2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,04
    -1,49 (-2,35 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 287,44
    +168,01 (+1,28 %)
     
  • S&P 500

    3 841,08
    +11,74 (+0,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3939
    -0,0073 (-0,52 %)
     

Pourquoi le contrat Rafale en Grèce est une triple bonne affaire pour la défense française

·2 min de lecture

Florence Parly a signé officiellement ce lundi à Athènes le contrat pour 18 Rafale, dont 12 d'occasion. Si cet accord renforce le plan de charge de Dassault, il redonne surtout de l'élan commercial à l'avion français, et démontre que le Rafale peut se vendre en Europe.

Et de quatre! Après l'Egypte, le Qatar et l'Inde, la Grèce fait son entrée en fanfare, ce lundi 25 janvier, dans le club de moins en moins fermé des clients export du Rafale. La ministre des Armées a signé officiellement cet après-midi avec son homologue grec Nikolaos Panagiotopoulos ce contrat pour 18 appareils, pour un montant d'environ à 2,5 milliards d'euros, armement et maintenance compris. Elle a ensuite été reçue par le Premier ministre grec Kyriákos Mitsotákis. L'accord se décline en trois contrats distincts: un sur les avions proprement dits, six appareils neufs et une douzaine d'occasion prélevés sur dans la flotte de l'armée de l'air ; un contrat sur les armements (missiles Scalp, Mica, Exocet et Meteor); et un premier contrat de soutien. "C'est la bonne nouvelle qu'on attendait tous, se réjouit-on au cabinet de la ministre des Armées. Cette commande est bonne pour l'industrie, bonne pour nos armées et bonne pour l'Europe de la défense. Il faut rappeler qu'elle a été ." Les premiers appareils seront livrés à la fin de l'été, indique-t-on de même source.

Ce contrat est une triple bonne nouvelle pour la défense française. D'abord, il permet de regarnir le plan de charge de Dassault. "C'est une très grande satisfaction pour nous, dans un contexte de crise historique du secteur aéronautique", indique Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation. L'avionneur français, qui produit actuellement un Rafale par mois environ, avait identifié un trou de deux ans dans la production de ses usines, en 2025 et 2026. "La commande grecque règle une bonne partie du problème, en apportant environ un an et demi de production", pointe Eric Trappier. Certes, seuls six des 18 Rafale commandés sont neufs. Mais le ministère des Armées va Dassault aura donc bien 18 Rafale neufs à fabriquer, soit 18 mois de production.

La chaîne de Mérignac a désormais une bonne visibilité sur les prochaines années : elle livrera l'Inde et la Grèce jusqu'à 2022, les 28 appareils attendus par la Franc[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi