Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 082,69
    -181,48 (-0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Pourquoi cette compagnie aérienne veut peser ses passagers

Valokuva 24 / 500px

On n’est jamais trop prudent. Encore moins Finnair. Cette compagnie aérienne finlandaise, qui opère à partir de l’aéroport d'Helsinki-Vantaa et domine les marchés domestiques et internationaux aériens du pays, est en passe de peser ses voyageurs avant leur embarquement. Mais pour quelle raison ? Si pour l’heure la compagnie affirme que les données collectées n’apparaîtront pas sur la réservation des passagers, elles serviront en revanche à calculer au mieux l’équilibre de l’avion, comme le rapporte Air Journal.

En effet, alors que les compagnies aériennes connaissent le poids exact de l’avion à vide, du carburant, des bagages en soute, du fret, de la nourriture et de l’eau, le poids des passagers, lui, est calculé sur la base de moyennes. De fait, grâce à ce nouveau procédé, les vols de la compagnie se dérouleront en toute sécurité, sans aucune mauvaise surprise ou évaluation. Pour le moment, seules les personnes volontaires sont invitées à se peser avant l’embarquement.

La compagnie peut soit collecter les données elle-même et les faire approuver par les autorités aéronautiques, soit utiliser des poids définis par l’Autorité européenne de la sécurité aérienne (AESA). Seulement, elle estime que l’utilisation de données clients réelles est le meilleur moyen d’effectuer des calculs de masse et de centrage.

Ce n’est pas la première fois que Finnair procède ainsi. En effet, les dernières données récoltées par la compagnie aérienne basée à Helsinki datent de 2018. Elle décide donc de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grammy Awards 2024 : Taylor Swift n'a laissé aucune chance à ses concurrents
Cette chaîne de fast-food se fait doucement un nom… en imitant McDonald’s
«Une denrée très rare» : un caviste albigeois lance un appel au voleur de l'une de ses bouteilles
CAC 40 : la Bourse surprend positivement, pourquoi ? Le rally peut-il continuer ?
Bourse : CAC 40, Stellantis, Orange, Crédit agricole, M6… au programme de Momentum cette semaine