La bourse ferme dans 4 h 29 min
  • CAC 40

    6 328,50
    +29,86 (+0,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0722
    +0,0037 (+0,34 %)
     
  • Gold future

    1 842,20
    -4,10 (-0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    27 199,79
    -714,84 (-2,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    638,28
    -32,72 (-4,88 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,31
    +0,98 (+0,89 %)
     
  • DAX

    14 053,75
    +45,82 (+0,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 524,71
    +1,96 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2617
    +0,0038 (+0,31 %)
     

Pourquoi Charal se lance dans les boîtes de conserve de boeuf

La marque phare de viande sort des rayons boucherie et surgelés pour faire une incursion dans les conserves et bocaux. Un rayon en plein élan depuis les confinements.

Charal ose la conserve. Leader de la viande de bœuf en France, la marque, filiale du groupe , incontournable des rayons boucherie (12,1% de parts de marché en volume) et surgelés (14,3%) et présent dans les frigos et congélateurs d'un consommateur sur deux, part désormais à l'assaut de leurs placards. En lançant une gamme de 11 références autour du boeuf au rayon épicerie salée, savant mélange d'effiloché –idéal en tartines pour l'apéritif- de plats cuisinés en bocal en verre accentuant un côté premium et d'aiguillettes et paleron en conserve, jouant sur l'imaginaire de la boîte en métal. On appréciera particulièrement le visuel des aiguillettes, clin d'œil aux iconiques boîtes de sardine.

Lire aussi

Et pour cause. Si le rayon reste ultra-dominé par les conserves de légumes, le poisson y vole la vedette à la viande. "L'épicerie pèse 19% des produits de grande consommation, ce n'est pas neutre, rappelle Stéphanie Berard-Gest, directrice marketing de Charal. Et les conserves de viande ne comptent que pour 1% du rayon." Une voie royale que la marque n'allait pas laisser passer. D'autant que plus de 9 consommateurs sur 10 passent par ce rayon en faisant leurs courses. De quoi apporter une forte visibilité aux bocaux et boîtes estampillés "La Conserverie Charal".

2020: "année atypique"

Le rayon est d'autant plus stratégique que la conserve a retrouvé un élan ces deux dernières années, portée par la crise sanitaire et les confinements. "Avec les restaurants fermés, il a fallu faire à manger à midi entre deux visios et la conserve représente une solution repas facile à mettre en œuvre", explique Julien Couaillier, délégué général de l’Uppia, ajoutant que "ça rassure d'avoir des conserves, il y a un côté 'valeur sûre'". Résultat: une "année atypique" pointe le responsable de l'union représentant la filière avec "+10% de croissance en volume comme en valeur". Un élan pas complètement retombé en 2021: les volumes sont en légère croissance par rapport à 2019 (+1,1%) les vente[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles