Marchés français ouverture 4 h 9 min
  • Dow Jones

    34 483,72
    -652,22 (-1,86 %)
     
  • Nasdaq

    15 537,69
    -245,14 (-1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    27 960,71
    +138,95 (+0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1335
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    23 813,91
    +338,65 (+1,44 %)
     
  • BTC-EUR

    50 384,68
    -512,02 (-1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 469,08
    +26,30 (+1,82 %)
     
  • S&P 500

    4 567,00
    -88,27 (-1,90 %)
     

Pourquoi le changement climatique menace les pêcheurs de sardines

·2 min de lecture

En raison du changement climatique, la taille des sardines de Méditerranée a fortement diminué depuis les années 2000. Avec de lourdes conséquences sur les pêcheurs, qui n’arrivent plus à les commercialiser.

Les sardines comptent parmi les poissons les plus pêchés et consommés au monde. Or ils ne cessent de rétrécir depuis les années 2000, leur taille étant passée de 15 à 11 centimètres en moyenne et leur poids de 30 à 10 grammes en Méditerranée. Les sardines de plus de deux ans ont disparu, alors que cette espèce peut vivre jusqu’à 7 ans ou 8 ans. La faute, non pas à la pêche, aux prédateurs naturels (thon ou dauphin) ou à un virus, mais au , qui impacte leur alimentation, au terme d’une étude menée en Méditerranée. Le plancton, dont ils s’alimentent, est de moins en moins nourrissant, en raison de la hausse des températures et d’une baisse des nutriments apportés dans le Rhône.

"Les images par satellite montrent clairement une baisse de la quantité de microalgues au milieu des années 2000, allant jusqu’à 15%. C'est-à-dire au moment où on commençait à observer la baisse de taille des sardines", explique Jean-Marc Fromentin, chercheur à l’Ifremer à Sète. Les changements environnementaux importants comme la ou le débit du Rhône, selon l’institut, se traduisent par une baisse des nutriments apportés dans le fleuve, des modifications de la circulation atmosphérique et océanique, et une augmentation globale de la température de 0,5°C en 30 ans en moyenne.

"Nous avons été surpris par l’effet très important de la taille de , abonde Claire Saraux, anciennement chercheuse à l’Ifremer et maintenant au CNRS. Une sardine recevant des aliments de petite taille doit en avoir une double portion pour grandir comme une sardine avec des aliments de grande taille". Concrètement, avec des aliments de petite taille, la sardine consomme ses proies par "filtration" au travers de ses branchies, ce qui implique une nage soutenue pendant une assez longue période de temps. Avec des aliments de grande taille, la sardine gobe ses proies une par une, ce qui requiert un temps de nage soutenue bien moins long et donc une moindre dépense d’énergie.

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles