La bourse ferme dans 4 h 31 min

Face aux voitures béliers, les secrets du "Blocstop" en béton

1 / 2

Face aux voitures béliers, les secrets du "Blocstop" en béton

Installés à Bordeaux, Valenciennes ou Biarritz, ces gros cubes de béton jaune, orange ou blanc sécurisent la voirie pour bloquer les voitures béliers. Conçus par une TPE girondine à la suite de l'attentat de Nice en 2016, ils sont aussi personnalisables à d'autres fins que défensives.

Sur les quais de Bordeaux, où déambulent chaque jour des centaines de piétons et cyclistes, trône une centaine de gros cubes en béton très reconnaissables à leur couleur jaune. Destinés à sécuriser temporairement la voie publique contre les attaques à la voiture bélier, ils sont en train de séduire de nombreuses collectivités comme Valenciennes, Biarritz ou Marseille, à l'occasion d'évènements nécessitant dans ces villes une protection accrue.

C'est en fait un événement tragique, l'attentat de Nice le 14 juillet 2016, qui est à l'origine de la conception de ces blocs de béton défensifs d'un nouveau genre, baptisés "Blocstop", qui se distinguent par leur design soigné.

La TPE produit elle-même 85 "Blocstop" par semaine

"Dès août 2016, j'ai cherché une solution qui permette aux gens, à nos enfants, de profiter des plaisirs de la vie sans se soucier de la folie de certains" explique Abdel Feghoul dans le quotidien régional Sud Ouest

Dans la foulée, cet entrepreneur, qui a déjà à son actif la création d'une entreprise de location d'équipements électriques provisoires pour chantiers, crée sa nouvelle TPE dans la banlieue de Bordeaux. Sa petite dizaine de salariés s'active depuis un an pour couler du béton et répondre à la demande qui explose pour sécuriser les périmètres urbains lors d'événements. Ils produisent actuellement 85 blocs de plusieurs masses (de 900 kilos à...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi