La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 107,09
    -322,79 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    11 309,08
    -152,42 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    27 820,40
    +42,50 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0511
    -0,0020 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    19 518,29
    +842,94 (+4,51 %)
     
  • BTC-EUR

    16 255,51
    -62,89 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,62
    -7,59 (-1,85 %)
     
  • S&P 500

    4 021,49
    -50,21 (-1,23 %)
     

Pourquoi le blocage du rachat de Simon & Schuster arrange Hachette

Anthony Behar/Sipa USA/SIPA

La justice américaine bloque le rachat de Simon & Schuster par Penguin Random House, filiale du groupe allemand Bertelsmann. Cette décision permet au français Hachette d'être candidat au rachat. En plein bouleversement du paysage de l'édition dans l'Hexagone.

Une juge fédérale de Washington a bloqué l'acquisition de la maison d'édition Simon & Schuster par sa rivale Penguin Random House, accédant ainsi à la demande du gouvernement américain, qui y voyait un risque de distorsion de concurrence. Penguin Random House a immédiatement fait part de son intention d'interjeter appel et de demander une procédure d'urgence. L'opération, portant sur un montant de 2,18 milliards de dollars, avait été annoncée en novembre 2020 et aurait réuni deux des cinq plus importants éditeurs américains.

Succès pour Joe Biden

C'est un succès marquant pour le gouvernement du président américain Joe Biden, qui se montre beaucoup plus offensif que ses prédécesseurs pour contester fusions et acquisitions au nom du principe de concurrence. Le ministère américain de la Justice avait ainsi saisi la justice en novembre 2021, évoquant un risque de voir baisser le nombre de livres édités et le nouveau groupe diminuer les avances versées aux auteurs. Les deux maisons occupent respectivement la première et la quatrième place en parts de marché du "Big Five" de l'édition américaine, un groupe qui comprend également HarperCollins, Hachette Book Group USA et Macmillan Publishers.

Editeur de Barack Obama

Avec 10.000 salariés dans le monde et près de 15.000 livres publiés par an, Penguin Random House, filiale du groupe allemand Bertelsmann, domine l'industrie aux Etats-Unis. Le groupe a notamment publié le premier tome des mémoires de l'ancien président des Etats-Unis Barack Obama en 2020, intitulé "Une Terre Promise", et celui de sa femme, Michelle Obama, en 2018, qui s'est écoulé à des dizaines de millions d'exemplaires. Il s'apprête également à sortir les mémoires du prince Harry, début 2023.

Risque pour la concurrence

Le gouvernement américain a apporté la preuve que l'acquisition proposée "pourrait avoir pour effet d'affaiblir le jeu de la concurrence de manière significative" sur le marché des droits des livres à succès, a écrit la juge Florence Pan dans l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi