Marchés français ouverture 8 h 43 min
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1946
    +0,0021 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 357,58
    +509,32 (+1,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    767,68
    -26,65 (-3,36 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Pourquoi Believe, success story française de la musique, débarque en Bourse

·1 min de lecture

Believe, pépite française de la high-tech, va bientôt se lancer dans le grand bain des marchés. Le spécialiste de la musique, qui offre des solutions de distribution et de marketing au service des artistes et des labels indépendants, les aide à être plus visibles sur les plateformes de streaming audio et les réseaux sociaux. "Rentable" et "en forte croissance", avec un chiffre d'affaires quasiment doublé en deux ans, à 441 millions d'euros en 2020, cette success story tricolore vise une levée de fonds de 0,5 milliard d’euros via une introduction en Bourse (IPO) à la Bourse de Paris.

La réussite de Believe s’explique par “un positionnement porteur sur les artistes indépendants, une montée en gamme et une capacité éprouvée à accompagner les artistes (tels que Vianney, NDLR) jusqu’au niveau label”, indique à Capital Joy Sioufi, partner chez GP Bullhound, banque d’affaires internationales spécialisée en fusions et acquisitions et en conseil en technologies. Par ailleurs, le groupe a réussi à “internationaliser son exécution”, souligne l’expert, “tant par croissance organique que via des acquisitions pas surpayées, bien intégrées et créatrices de valeur”.

>> A lire aussi - HRS, OVH... les introductions en Bourse les plus attendues à la Bourse de Paris

Believe a déjà levé à plusieurs reprises des capitaux, notamment auprès de Technology Crossover Ventures (TCV), l’investisseur historique de Spotify et Netflix. “Alors que le groupe a atteint un certain niveau de taille et de rentabilité, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

15.000 euros un Paris-Nice : boom des vols d'affaires en plein Covid
Mis à pied par La Redoute pour avoir mangé une clémentine, il obtient gain de cause
L'objectif ambitieux de la SNCF pour les dix années à venir
Seize ans plus tard, la date de réouverture de La Samaritaine est connue
Roumanie : l'avion de l'ancien dictateur Ceausescu vendu pour une rondelette somme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles