La bourse ferme dans 2 h 21 min
  • CAC 40

    6 671,27
    -16,52 (-0,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 930,22
    -8,97 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0544
    +0,0075 (+0,72 %)
     
  • Gold future

    1 790,90
    +8,50 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 996,18
    -246,73 (-1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,75
    -6,06 (-1,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,92
    +0,67 (+0,90 %)
     
  • DAX

    14 301,19
    -42,00 (-0,29 %)
     
  • FTSE 100

    7 521,67
    +0,28 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2214
    +0,0081 (+0,67 %)
     

Pourquoi la BCE est prête à relever ses taux face à l'inflation

Christine Lagarde a multiplié les déclarations cette semaine indiquant que la Banque centrale européenne était prête à resserrer encore davantage sa politique monétaire, face à une l'inflation toujours très élevée dans la zone euro.

Où la remontée des taux directeurs va-t-elle s'arrêter? La Banque centrale européenne (BCE) est prête à resserrer plus rapidement sa politique monétaire si le niveau élevé de l'inflation persiste et que les anticipations s'envolent, a déclaré vendredi Christine Lagarde, la présidente de l'institution.

"Si nous devions constater, par exemple, que l'inflation devient plus persistante et que les anticipations d'inflation risquent de se désancrer, nous ne pourrions pas attendre que le plein impact des mesures de politique monétaire se matérialise", a déclaré Christine Lagarde lors d'un discours prononcé en Estonie. "Nous devrions prendre des mesures supplémentaires jusqu'à ce que nous soyons davantage convaincus que l'inflation reviendra à l'objectif (fixé à 2%) en temps voulu", a-t-elle ajouté.

Lire aussiTaux d'intérêt: Pourquoi la BCE va frapper fort contre l’inflation

La récession ne suffira pas à calmer l'inflation

Le scénario d'une "récession modeste" en zone euro est possible au tournant de 2023 mais "nous ne croyons pas que cette récession sera suffisante pour dompter l'inflation", avait déclaré Christine Lagarde la veille lors d'un forum organisé à Riga par la Banque de Lituanie. L'augmentation des taux directeurs semblent inéluctables alors que Christine Lagarde affirme que la banque centrale européenne ne pouvait plus se contenter de simplement suivre les décisions de la FED. " Nous ne sommes pas identiques et nous ne pouvons progresser ni au même rythme (ni) avec le même diagnostic sur nos économies", a-t-elle déclaré.

L'indice des prix à la consommation a inscrit un nouveau record en octobre, avec une augmentation de 10,7% sur un an dans la zone euro. Selon les projections actuelles, l'inflation pourrait rester supérieur à l'objectif de 2% au moins jusqu'en 2024. En France, la progression des prix à la consommation est moins rapide, avec +6,2% sur un an en octobre selon l'Insee.

Le taux d\'inflation dans la zone euro. Crédit : Sabrina BLANCHARD, Patricio ARANA, Samuel BARBOSA, Sylvie HUSSON / AFP
Le taux d\'inflation dans la zone euro. Crédit : Sabrina BLANCHARD, Patricio ARANA, Samuel BARBOSA, Sylvie HUSSON / AFP

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi