Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 329,50
    +343,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    15 497,50
    +215,49 (+1,41 %)
     
  • Nikkei 225

    37 438,61
    +370,26 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0656
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    16 511,69
    +287,55 (+1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 371,49
    +1 533,01 (+2,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 399,85
    -6,14 (-0,44 %)
     
  • S&P 500

    5 024,25
    +57,02 (+1,15 %)
     

Comment baisser votre impôt à la source après avoir validé votre déclaration de revenus

Prélèvement à la source, impôt sur le revenu - © guy - Fotolia.com
Prélèvement à la source, impôt sur le revenu - © guy - Fotolia.com

A la fin de la déclaration de revenus, le fisc dévoile votre nouveau taux de prélèvement à la source. Il s'agit du taux qui va s'appliquer à vos revenus à partir de septembre 2023. L'administration fiscale a donc calculé ce nouveau taux sur la base de vos revenus 2022, ceux que vous venez de déclarer.

Le taux annoncé par le fisc est inférieur à votre taux actuel d'impôt à la source ? Ou vous anticipez des fins de mois difficiles lors des prochains mois suite à un coup dur début 2023 ? Vous pouvez profiter de la corvée déclarative pour demander une modulation du taux de prélèvement dès à présent.

Salariés : une estimation à réaliser et une baisse sous condition

La modulation à la baisse du prélèvement est soumise à une condition : elle ne s'applique qu'en cas de baisse « significative ». Plus précisément si le nouveau montant de l'impôt à la source baisse de 5% ou plus par rapport au prélèvement initial. Bonne nouvelle : une différence de 5% suffit alors que c'était encore 10% l'an passé.

PUBLICITÉ

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts 2023 : comment déclarer les revenus de vos SCPI
- Déclaration d'impôts 2023 : êtes-vous concerné par la date limite du 1er juin ?
- Livret d'épargne : le LDDS fait-il dans le greenwashing ?